Singles - Deportivo, Karl-Alex Steffen, Prototypes

24/03/2004, par Guillaume Sautereau | Singles en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SINGLES par Guillaume


KARL-ALEX STEFFEN - Le Coup Du SiècleKARL-ALEX STEFFEN - Le Coup Du Siècle
(Autoproduit)
A la première écoute, ces quatre titres se glissent gentiment sous l'ombre tutélaire et du Diabologum de "#3", disque définitivement pas perdu pour tout le monde, et d'un des meilleurs représentants du genre, Erik Arnaud (d'ailleurs aux manettes sur ces quatre titres). Mais on trouve vite la petite musique de Karl-Alex Steffen, ce soin apporté aux arrangements, ou aux textes tous bien vus - mention spéciale à l'histoire bien menée du "Mariage de mon meilleur ami" (on s'y croirait). Si le refrain de "Avec les mots de Gainsbourg" fleure un peu trop le tube pour France Bleu Orléans (et me fait penser au Yves Simon de "à qui pense Gainsbourg / quand il dit mon amour", c'est pas grave, je vais me soigner), les couplets sont impeccables ; idem pour "le coup du siècle", où tout le monde en prend joliment pour son grade sur fond d'ambition ironique . Alors, le coup du siècle ? Pas encore, mais j'ai espoir.

DÉPORTIVO - La SaladeDÉPORTIVO - La Salade
(Le Village Vert / Barclay)

Il y a quelques temps, sur le forum POPnews, on se demandait quels avaient été les dix meilleurs albums français des années 90. Au final, étaient particulièrement bien représentés les labels Lithium et le Village Vert. Si le premier a depuis fermé boutique, le second brouille quant à lui sérieusement les pistes en lançant sa nouvelle recrue, Déportivo, qui, sur ce 4 titres "à écouter fort" (c'est marqué sur la pochette), lorgne à grands coups de guitare vers un genre de chanson rock plutôt bien foutue, accrocheuse et tout, mais qu'on laissera quant à nous sans trop de regret aux auditeurs du Mouv' en mal d'un nouveau Noir Désir. Sans préjuger de l'évolution du groupe, peu de chance qu'on se souvienne de ces quatre titres-là à l'heure de composer nos palmarès des années 00.


PROTOTYPES - Danse sur la merdePROTOTYPES - Danse sur la merde
(Boxson / Universal Music)
A quoi reconnaît-on un tube idiot ? Peut-être quand on n'a écouté une chanson qu'une fois et qu'elle vous revient inopinément dans la tête une semaine après, alors qu'on pensait (espérait ?) l'avoir bien vite oubliée. Première écoute, ça marche, ça s'agrippe au cortex. Zut. Ultime coup de poker des deux Bosco sous une nouvelle identité, ce titre aux guitares hachées à coup de Protools et aux vocaux enfantins, un brin scato comme l'indique le titre, pourrait en être un, de tube, si son côté gratuitement agressif ne risquait pas de laisser pantois son coeur de cible. Idiot, ça, ok, mais le coup du siècle, à voir.

les derniers articles


»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals