Singles - Coco, Yubaba Smith and Fortune, Bishop Invaders

27/10/2004, par Guillaume Sautereau | Singles en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SINGLES par Guillaume

COCO - Under Pressure
(autoproduction)

Revenu comme beaucoup de l'aventure en groupe, Ben a choisi de s'enfermer dans son home studio, un peu contre nature, si l'on en croit sa biographie. Si sa première maquette n'est pas parvenue jusqu'à nous, la seconde montre en tout cas qu'il a bien pris en main son matériel (seuls les batteries dénotent un peu). Mais cela ne serait pas important si les chansons ne tenaient pas particulièrement bien la route, si l'astuce et le souci du détail des arrangements n'emportaient finalement le morceau. Plus à l'aise peut-être pour les enluminures traditionnelles que pour le mélange acoustique/électronique - les sons de synthé sont quelque peu mal dégrossis - Coco réussit en tout cas bien son coup sur deux morceaux, le gracile "Brilliant Sun" (Beatles option "Blackbird") ou le séduisant "Hear Me Callin'" (Beatles option "Your Mother should Know"). Et si le final "White Light White Night!" avec ses guitares gonflées a tout de l'anecdote, c'est plutôt du genre d'anecdotes dont on fait les bonnes conversations.

YUBABA SMITH & FORTUNE - How Does It Feel?YUBABA SMITH & FORTUNE - How Does It Feel?
(Sublation) - [site]
Des idées, Yubaba Smith & Fortune en ont à la pelle. Des mélodies aussi. Après un premier six titres plus électropop, les deux garçons montrent qu'ils maîtrisent également les ficelles d'une pop plus classique. Les mélodies sont imparables, les compositions astucieuses et les arrangements et la production tracent avec bonheur un pont entre avant-hier - la fin très "Penny Lane" de "Little Spider" - hier et aujourd'hui. Seul petit point faible, les voix sont un peu en deçà du reste, mais on pardonne tant ces morceaux sont brillants et sortent du lot.

THE BISHOP INVADERS - Kylie's HeroesTHE BISHOP INVADERS - Kylie's Heroes
(GGOO22)
C'est en vieux routiers de ces pages (cf. et ) que débarquent les Bishop Invaders avec sous le bras une sortie en 10 pouces vinyle, la classe. La classe aussi à l'écoute de ces deux titres, le très britpop "Kylie's Heroes", intemporel, entraînant, nerveux et finement joué (ces petits motifs de piano et de guitare sont vraiment irrésistibles). Gageons que le choix du sujet de la chanson leur ouvrira grand les colonnes d'un célèbre mensuel musical pop et moderne... Quant à la face B, jouant davantage sur la longueur et sur une tension latente superbement maîtrisée, elle fait son trou progressivement, difficile d'y résister. Un peu comme quand Blur faisait son Pavement, en très réussi. Deux titres pas loin d'être parfaits. La classe, vous disais-je.

les derniers articles


»» tous les articles
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews