Sleek - En attendant l'essentiel

12/09/2000, par Laurent Vaissière | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SLEEK - En attendant l'essentiel
(Z and Zoé records)

Dans une France pop hégémoniquement dominée par les sous-produits de Dominique A et de Louise Attaque, il est rafraîchissant de trouver de temps en temps des musiques un peu moins hexocentrées. C'est le cas des sudistes pop de SLEEK. Ce qui surprend tout d'abord c'est ce choix du tout-acoustique, devenu de plus en plus anachronique dans le paysage : ici pas de samples, loops, et autres prouesses pyrotechniques. Pour autant on n'a pas affaire à des minimalistes opportunistes : trompettes, guitares classiques, violons, glockenspiel, piano et percussions habillent de toujours graciles mais élégantes chansons. Et cet habillage hors du temps (on pense à des choses comme Blueboy , Harvey Williams ou le premier Apartments) nous séduit immédiatement : même si on n'a jamais été un fan acharné de twee-pop (traduction : une pop globalement anglaise, portant sa fragilité comme un oriflamme), le créneau de Sleek (en gros : la mélancolie sans les haillons) semble presque risqué aujourd'hui.
Malheureusement, les jeunes gens de Sleek tendent parfois le bâton à leurs éventuels détracteurs : les voix, comme engoncées dans les chansons, ont peur (ou honte) de leur propre timidité. Et les mots (en français) sont un peu justes, cultivant trop sciemment une neurasthénie post-adolescente vaguement écoeurante. Ici pourrait être la fin de la chronique. Ce n'est que le début du second acte. Car au croisement de la chanson "En équilibre", se dévoile soudainement le cœur du disque : d'un coup, polkas, tangos et autres fanfares font prendre des couleurs à ces voix et à ces chansons qu'on croyait figées dans des brumes anglophiles. Et l'on oublie les références Sarah pour penser aux œuvres de Pascal Comelade. On comprend dés lors tout le talent -et l'ambition- du groupe : acclimater au sein de sa serre ses influences grand-britonnes avec un discret exotisme ensoleillé et populaire. Certes, la musique reste quand même située assez nettement au nord du quarantième parallèle : n'empêche qu'à l'écart de tout centre et de toutes tendances, le jardin d'acclimatation de Sleek promet de belles pousses. Laissons les juste un peu grandir.

Laurent Vaissière

Contact : Z & Zoé Records 6 bis rue Voltaire 32000 AUCH, zandzoe@free.fr

Elle savait
En attendant l'essentiel...
Enamorado
Les non-dits
En équilibre
Ton innocence
Tout est dit
Pour l'intéressé
Plus rien ne bouge
Le clown (en scène/enfin seul)
All the seas

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals