Spiritualized - Songs in A&E

album de la semaine du 28/05/2008, par Gildas | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SPIRITUALIZED - Songs In A&E
(Universal Music) [site] - acheter ce disque

SPIRITUALIZED - Songs In A&ELors de notre rencontre en 2003 avec Jason Pierce, celui-ci paraissait apaisé. Son album était un retour au rock pur, simple et sans complexe, bien loin des chœurs et des excès de ses précédents opus. Et lui était détaché, serein, comme s'il était en pleine contemplation bouddhique.
Mais ses fans étaient déçus, sur disque, sa musique était trop simple, trop basique. Sorti des drogues dures, inspiré par ses tournées avec un ensemble de free jazz, Jason Pierce prenait le dessus sur J. Spaceman. Et les fans s'ennuyaient. Cinq ans après "Amazing Grace", revoilà Jason, et, à la première écoute de ce "Songs in A&E" ("chansons aux urgences" ou "chansons en la et en mi" c'est selon) il est flagrant que Jason a encore changé. De la contemplation on est passé à la résignation, de la béatitude on est passé à la déprime, à moins que...

Il y a sur ce nouvel album des passages désarmants ou le chanteur se livre sans artifices ("Death Take Your Fiddle") et se laisse aller à la confidence ("Sitting On Fire"). Il frôle même parfois la geignardise ("Don't Hold Me Close") mais il se reprend à temps pour éviter de tomber dans le pathétique et enchaîne avec des hymnes gospel-pop irrésistibles comme il en a le secret. C'est d'ailleurs quand il se laisse aller dans ce registre si particulier que Jason Pierce compose les meilleurs moments de cet album. Ses instrumentations sinueuses entraînent l'auditeur. C'est une expérience unique. Des chansons comme "Soul On Fire", "Sweet Talk" ou "Baby I Am Just A Fool" réussissent à changer l'humeur de l'auditeur en 3 couplets et 2 refrains. L'effet est chavirant. Chacune de ces chansons est portée par sa passion, j'aurais envie de dire sa ferveur si je n'avais pas peur de tomber dans la métaphore religieuse un peu facile. Et c'est dans ces moments-là qu'on s'aperçoit, qu'après les cures de désintox et les séjours en hôpital qui ont failli lui coûter sa voix (une pneumonie mal soignée a laissé quelques séquelles rauques), Jason Pierce a su se reconstruire et que, sans drogues, sans artifices, son univers est suffisamment riche pour se suffire à lui-même.
En pleine rédemption, Jason revisite les meilleurs moments de son passé (l'imagerie médicale et les arrangements de "Ladies and Gentlemen...", la surenchère gospel planante de "Laser Guided Melodies", l'apaisement de "Let It Come Down" et la simplicité de "Amazing Grace") pour créer son meilleur album depuis au moins dix ans. Jason Pierce est un homme neuf, débarrassé de ses fantômes, entièrement dédié à sa musique et son dernier disque est un miracle.

Gildas

A lire également, sur Spiritualized :
l'interview (2003)
la chronique de "Let It Come Down" (2001)
Harmony 1
Sweet Talk
Death Take Your Fiddle
I Gotta Fire
Soul on Fire
Harmony 2
Sitting on Fire
Yeah Yeah
You Lie You Cheat
Harmony 3
Baby I'm Just a Fool
Don't Hold Me Close
Harmony 4
The Waves Crash In
Harmony 5
Borrowed Your Gun
Harmony 6
Goodnight Goodnight


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews