Station 17 - Hit Parade

06/02/2002, par Jean-Marc Grosdemouge | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

STATION 17 - Hit parade
(Mute / Labels)

STATION 17 - Hit paradeNe cherchez pas de chansons connues sur cet album. Même si Station 17 existe depuis 1988 et a sorti son premier album en 1991 ce groupe allemand n'a pas (encore) acquis une réputation auprès du grand public français. Et c'est bien dommage car Station 17 est une belle initiative, de celles qui forcent le respect et méritent qu'on en parle. Il n'y a pas de «tube» sur cet album, mais plein de titres intéressants et inclassables. «Hit Parade» est donc une pochade, et le terme doit plutôt évoquer l'idée de diversité. Car dans le projet Station 17, il est beaucoup question de rencontres, et les rencontres donnent souvent de beaux fruits. En effet, le groupe Station 17 est composé de six handicapés mentaux d'un centre social de Hambourg, l'Alsterdorf Institution. Ce projet est né dans la tête de Kay Bosen, travailleur social dans un centre pour handicapés mentaux de la ville et grand amateur de musique : permettre aux pensionnaires de créer leur musique, et surtout, dès le départ, mélanger les handicapés du centre et des musiciens extérieurs. Des albums ont vu le jour, Station 17 s'est même produit en live dans son pays, avec à sa tête la star de l'institution : le poète handicapé Karl-Heinz Hille. Les bénéfices des ventes d'albums ont été investis dans un studio installé dans le centre. Reconnus par les professionnels, c'est tout naturellement que Station 17 a vu sur cet album ses titres produits par tout ce que la scène électronique allemande compte comme gens talentueux : The Modernist (artiste de Cologne), Automatique (qui ont déjà travaillé avec Station 17 par le passé), Denyo 77, Tobi Tobsen (des artiste venus du hip hop), ou Thomas Fehlmann, mais aussi des gens qu'on ne présente plus comme Kreidler, Dorau (auteur du hit «Girls in love» en 1996), Pole ou To Rococo Rot. Chacun apporte sa patte à l'un de titres du groupe, ce qui fait de cet album un melting pot de genres : techno festive, morceaux foutraques, électronica subtile, ou electro-funk. C'est à s'y perdre tant chaque producteur s'en est donné à cœur joie, pour sublimer les titres créés par Station 17. Un projet qui prouve qu'une déficience mentale n'est pas, loin s'en faut, synonyme de déficience d'inspiration. En matière de créativité, les six membres de Station 17 pourraient en remontrer à pas mal d'artistes techno conventionnels.

Jean-Marc Grosdemouge

Die arbeit
Tik tak
Ich und ich
Liel der doofen
Station 7teen
Coca destruction
Lila pause / Wer tanzt humpelt nicht
Bei manni und bine
Himmel über hamburg
Losjez
Bäckerblume
Bist du macht oh reich mit mir
Jesus hat gesagt
1 fach denken
Technomuseum
Der weg nach nirgendwo
Wollnwirpeterauchmitnehm

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals