Un peu de musique en Allemagne - Le label Staubgold

11/12/2002, par Thierry L. | Autre chose |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

UN PEU DE MUSIQUE EN ALLEMAGNE - Le label Staubgold

STAUBGOLDLe guide du routard, dans la partie qu'il consacre à Berlin, considère que la techno est un élément essentiel de la culture berlinoise (et allemande en général) et va jusqu'à affirmer qu'à Berlin la techno a joué le rôle de ciment entre jeunes de l'ouest et de l'est au moment de la réunification. Force est de constater que dans l'agenda culturel de la ville, la colonne "Party, club guide" est deux fois plus grande que la colonne "Musik" (l´offre en concerts étant pourtant démentielle).

Touriste à Berlin je me suis donc plié aux habitudes locales en achetant illico une place pour une soirée électro à la Volksbühne (élégant théâtre dans la partie est) où le label de Cologne Staubgold organisait un mini festival avec 4 de ses artistes. A l'affiche : Reuber, Ekkehard Ehlers, Institut Für Feinmotorik et To Rococo Rot pour une soirée résolument expérimentale. Pour les lecteurs de POPnews les plus férus d´électro d´avant garde, le catalogue de Staubgold peut être extrêmement intéressant. Découverts lors de la soirée :

Institut Für Feinmotorik : (Institut pour la motricité de précision !) 2 DJ pour 6 platines. Alors qu'on s'attend a une épreuve de sampling croisé, on est rapidement surpris : aussi bricoleurs que musiciens les deux membres de IFF jouent des CD sur des platines vinyles, laissent courir le diamant sur l'étiquette des vinyles, le font sauter sur des morceaux de scotch ou buter contre des portions d'élastiques. Résultat : des rythmes chaotiques et fractionnés (fracturés) mais contre toute attente un concert palpitant et presque dansant !

Ekkehard Ehlers : intellectuelle à souhait, la démarche de Ekkehard Ehlers met en avant l'importance des références dans la construction d'un univers musical. Les sources sont clairement mentionnées dans le cadre de la série "Plays" constituée de 3 mini albums : Ehlers plays : John Cassavettes, Albert Aylers, Hubert Fichte. Sur scène le concert est intéressant mais relativement ardu et j'ai ici une pensée émue pour la Berliner Pils sans laquelle Ekkehard aurait eu raison de mon endurance...

To Rococo Rot : Sur Staubgold, un album de To Rococo Rot est disponible : "Kölner Brett". "Kölner Brett" est le nom d'un immeuble dessiné par des architectes de Cologne, B et K, à mi-chemin entre lieu d'habitation et lieu de travail. En mai 2001, à l'occasion d´Archilab à Orléans, TRR a présenté une traduction acoustique du bâtiment avec une bande son en douze parties (censée reproduire les 12 modules de taille égale qui donnent une forme globale au bâtiment). C´est cette bande son qui est disponible chez Staubgold.

Ekkehard Ehlers est par ailleurs le fondateur de Whatness, un autre label de Cologne qui tente de construire un pont entre art contemporain et musique. On y retrouve quelques grands noms de l'art contemporain : Liam Gillick, Olafur Elliason... à suivre dans une éventuelle chronique sur POPnews !

Tous les disques sont disponibles en France grâce à Chronowax et sur le site du label.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews