Stealing Sheep - Into the Diamond Sun

05/02/2013, par Camille Grumellon | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Stealing Sheep - Into the Diamond Sun

Ce que les succès de Mumford & Sons, François & the Atlas Mountain ou les plus anciens Fleet Foxes ont pu nous apprendre ces dernières années, c'est que les harmonies de voix sont sans aucun doute un bon ingrédient pour un album aux inspirations folk réussi. Les trois Anglaises de Stealing Sheep ont bien appris leurs leçons et ont débarqué cet été avec un joli disque intitulé "Into the Diamond Sun" qui n’a pas manqué de nous en mettre plein les oreilles. Elles ont confié travailler chacune de leur côté sur des chansons avant de se regrouper pour donner la touche finale. Leur album en est la représentation : des individualités en forme de chansons qui se regroupent pour mieux s'harmoniser en un album et cela pour notre plus grand plaisir à l’écoute du résultat. Les trois chanteuses se disent d'une lignée plutôt folk mais on peut facilement ressentir que leur palette est bien plus large et leurs influences multiples. Elles entendent d’ailleurs nous le faire comprendre dès le premier morceau.

Aux premières notes de "The Garden", on se sent happé par leurs voix féminines mêlées en une seule et les percussions soulignées par les riffs de guitare presque rock. L'album commence fort, après ce très bon titre arrive "Shut Eye" et ses percussions tribales accompagnées des clappements de mains que l’on retrouvera à travers tout le disque. "Rearrange" nous charme dès les premières secondes avec sa rythmique aux accents pop qui vient de son refrain qui nous donne envie de taper du pied en cadence. Choisi comme premier single de cet album, le titre s'accompagne d’un très joli clip où les trois demoiselles de Liverpool s’illustrent en chercheuses de diamants. Même si la plupart des morceaux se veulent plus "artisanaux" avec des combinaisons de tambourins, percussions et donc, clappements de mains, d'autres pistes de l’album nous renvoient vers un univers plus pop. C’est le cas du titre "Genevieve" où la guitare s'invite au premier rang, ou « Liven Up » avec ses sonorités résolument plus modernes. L’univers folk de Stealing Sheep n’est cependant jamais très loin dans les instrus de ces morceaux. Le mélange s’opère avec délicatesse et force en même temps tout au long de l’album. Le titre "Bear Tracks" est sans doute l’un des plus aboutis dans ce souhait de croiser les genres. Les harmonies vocales sont à leur apogée et les variations de tempo se font avec simplicité. On est comme sur de douces montagnes russes et on se laisse porter par les voix de Becky Hawley, Emily Lansley et Lucy Mercer une dernière fois.

Ce qui touche le plus au final c’est la volonté de mixer les inspirations. Les trois Anglaises ont réussi ce pari en passant de la pop au rock tout en gardant un esprit folk assez fort avec percussions et harmonies vocales comme fil conducteur. On apprécie.

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


  1. The Garden
  2. Shut Eye
  3. Rearrange
  4. White Lies
  5. Genevieve
  6. Circles
  7. Gold
  8. Shark Song
  9. Liven Up
  10. Tangled up in Stars
  11. Bear Tracks

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals