Sweet Apple Pie - Between the lines

22/09/2004, par Laurent Vaissière | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SWEET APPLE PIE - Between the lines
(Polaris / Sony)

SWEET APPLE PIE - Between the linesPourquoi absolument chercher ailleurs ce que l'on trouve par ici ? Pourquoi aduler The Bees et dédaigner (ou pire : ignorer) Sweet Apple Pie ? Vaste question dont les éléments de réponse déborderaient largement le cadre d'une chronique... Et faisons fi des lamentations car ce disque est aux antipodes de tout mauvais sentiment. Les toulousains de Sweet Apple Pie offrent une musique sans réelle comparaison avec ce qui se peut se faire en France en matière de pop anglophile. Pas du tout futuristes, mais pas franchement rétrogrades (comme ils le chantent dans "Alive" : "No way to get back in time"), ces jeunes gens se sont abreuvés aux meilleures sources pop anglo-saxonnes (des Beatles à Teenage Fanclub, des Kinks aux... Apples in stereo) mais restent ancrés dans l'ici et maintenant. Avec "Between the lines", galette croquante et fondante tout juste sortie du four, l'amateur de musiques ensoleillées sera ravi de savourer une collection de pépites pop instantanées, véritables perles à la fois fondantes et vitaminées ("Gone", "Wanna know"). Pas de risque de trouver la recette simpliste, plusieurs saveurs venant alternativement chatouiller le palais, du sucré (la sunshine pop de "Drink") à l'onctueux ("Show"), l'acide ("Oyster"), la pointe d'exotisme (les groovy "Pray before" et "Definite sadness", bien mal nommé). Sweet apple pie ne concocte pas encore des mille-feuilles à la Van Dyke Parks mais leur savoir-faire s'affine de plus en plus. En témoigne notamment l'utilisation très réussie des harmonies vocales de la fratrie Davancens (les trois quarts du groupe) : ce liant propulse par moments le groupe dans la quatrième dimension de la pop, celle des orfèvres vocaux californiens (Beach Boys, Bread, The Millenium, écoutez le superbe "Surprise" digne de Crosby Stills Nash & Young). De quoi inventer spécialement pour le groupe le terme de "pop sudiste". Spontanée mais délicatement sophistiquée, la Toulouse touch pourrait bien faire école. Ne pas croire que les Sweet Apple Pie sont un groupe régional condamné à végéter dans le local de répèt : leur talent mélodique et leur professionnalisme pas ramenard les a déjà conduits des Etats-unis au Japon en passant par la perfide Albion, qui, pour une fois, n'a pas boudé une leçon de songwriting pop venant des mangeurs de grenouilles. Pour en revenir à la pomme, comme le chantait Dionne Warwick : tant qu'il y aura des pommiers, il y aura des tartes aux pommes. Et des Sweet Apple Pie pour nous faire succomber aux tentations du fruit pop ultime.

Laurent

Alive
Between the lines
Harder than we thought
Pray before
Oyster
Gone
Definite sadness
Drink
Wanna know
Surprise
You shouldn't try to understand
Show



Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews