Tamara Williamson - the Arms of Ed

11/08/2004, par David Larre | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

TAMARA WILLIAMSON - The Arms of Ed
(Ocean Music / Mosaic)

TAMARA WILLIAMSON - The Arms of Ed"The Arms of Ed" est un beau disque de folk sophistiqué, un exercice d'équilibre réussi entre inspiration classique, bidouillage expérimental, soin maniaque de la production et grâce d'une voix sans âge, autant d'atouts gagnants dans le jeu de Tamara Williamson, anglaise immigrée au Canada en 1993 et évoluant, depuis, sur la scène underground. Premier volet d'un diptyque qui sera bientôt complété par "All those racing horses", ce disque est aussi le premier à trouver une distribution en France, et comme celui des Danoises de Under Byen, il a bénéficié du tremplin de la dernière édition du festival "Les Femmes s'en mêlent". Sur scène, Tamara a souvent le goût de chanter seule, avec sa guitare et une pédale à effets, et c'est avec un certain intérêt qu'on retrouve, sur disque, ses chansons dans leurs somptueux habits d'origine. Il faut dire que la jeune femme sait associer, avec la délicatesse d'une dentellière, les nombreux fils d'une composition riche en influences : entre le dédoublement de sa voix dans des arabesques qui rappellent Liz Fraser, la soie des cordes et la nonchalance des rythmes, la simplicité de la guitare et les ornementations des samples, elle tisse et élargit sans cesse les contours de son univers. Morceau après morceau, les détails apparaissent, toujours surprenants : des embardées de guitare post-rock ("Sir Oswald"), des samples de cuivres et de sirènes ("Andy"), un harmonica fantomatique ("Little voice") . On pourrait craindre que l'ensemble ne s'effiloche parfois dans une joliesse un peu éthérée : pourtant, les textes de Tamara Williamson, ancrés dans la réalité sociale et politique d'aujourd'hui ou d'hier (le fascisme de Sir Oswald Mosley, la dénonciation du dégraissage économique par Michael Moore), mais aussi dans l'intimité d'une histoire familiale (le mariage blanc de sa sœur, la vieillesse de sa grand-mère), évitent une telle dérive.

David

For you
Downsizing
Stuck fly
Sir Oswald
Behind
If the world
Andy
Little voice
Trouble
For you too
Boys
Paradise Homes

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews