Tan Sleeve - American Blood

09/08/2005, par Vinnie Terranova | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

TAN SLEEVE - American Blood
(Cheft Records) [site]

TAN SLEEVE - American BloodLe retour aux fourneaux de deux quadragénaires. Lane Steinberg et Steve Barry, les deux membres de Tan Sleeve, ont connu une petite gloire éphémère dans le Miami des années 80 avec un groupe nommé The Wind, naviguant quelque part entre Beatles et Big Star. Vingt ans après, devenus new-yorkais, les deux compères se réunissent à nouveau avec un projet qui, d'un point de vue politique, entend "remettre Neil Young à l'endroit".
Passons donc rapidement sur le fait que "Condoleeza Will Lead Us" soit devenu l'hymne du comité de soutien du Dr Rice tout en commençant une jolie carrière sur CNN et que l'album s'appelle "American Blood". Néo-conservatisme assumé ou provocation potache ? Je ne saurais le dire mais il est indéniable que l'on a ici affaire à deux esprits malicieux. Quoi qu'il en soit, chez Steinberg et Barry, la musique reste primordiale : "I'd rather you love our music and hate our politics, than the other way around".
Ce n'est toutefois pas un hasard si la provocation se situe sur le terrain d'un conservatisme surjoué. Il semble que leur humour (ou leurs convictions) soit en harmonie avec la direction musicale du groupe. Car Tan Sleeve se réclame clairement de la grande tradition des artisans songwriters : "L'excitation et la fraîcheur d'artistes comme Elvis Costello et Nick Lowe ont cédé la place à la prétention froide et et suffisante de groupes comme les Smiths ou The Cure. Vu le choix, je préfèrerais écouter Foreigner ou Bob Seger." Voilà : le décor musical est posé.
On retrouve donc ici pêle-mêle : un soupçon de Neil Young , une pincée de Paul Simon, une bonne dose de Bob Dylan, un poil de Nick Lowe, un petit rien de Brian Wilson, un zest de Randy Newman, une grande rasade de Paul McCartney. On y respire même parfois un léger parfum de Rolling Stones.
L'album, hormis le très dispensable "Condoleezza Will Lead Us", fait donc une large place à des chansons pop-rock classiques comme on en faisait avant 1977, avec ce qu'il faut de maîtrise pour qu'elles ne soient pas de pâles copies désincarnées. Il y a ici une fraîcheur et un plaisir de jouer et composer de belles harmonies qui rend ce disque réellement attachant. Bien que chaque membre de Tan Sleeve compose sa chanson dans son coin, l'album fait preuve d'une grande unité de ton et on sent les deux compères sur la même longueur d'onde.
D'aucuns se plaignent que, de nos jours, on ne trouve plus de bons artisans, cet album devrait donc leur apporter une jolie consolation.

Vinnie Terranova

American Blood
When Lindsey Buckingham Shaved His Beard
Baby Took a Good Man Down
The Girls Like the Hits
Mr. Combover
Walk Me Throught It
Partly Girl, Portly Boy
I Love the Way You Turn
I'll Know It's Spring
European Hard Candy
Every Times He Breaks Your Heart
I'd Love it if you Broke My Heart
Time Poor
Condoleezza Will Lead Us

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews