Tapes'n Tapes - The Loon

14/12/2006, par David Dufeu | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

TAPES'N TAPES - The Loon
(XL Recordings / Beggars ) [site] - acheter ce disque

TAPES'N TAPES - The LoonTout pour titiller la hype, tout pour faire enfler le buzz, voilà comment on nous présentait Tapes'n Tapes il y a quelques mois, sans trop savoir si ces rumeurs étaient habilement entretenues par des labels, ou par quelque lubie internaute plus ou moins justifiée, ni si cette vague d'enthousiasme relevait de la crête superficielle ou de la lame de fond. Une fois le disque entre les oreilles (c'est une image), l'excitation est au rendez-vous : alternance des tempos, avec une préférence pour l'énervement brut, mais pas tout le temps, son mat du parfait groupe indie qui ne tombe jamais dans la distorsion grandiloquente, bonne voix très indie aussi, avec ce mélange de cool et de fureur qui rappellera beaucoup de groupes américains des années 90, en premier lieu Pavement ("Buckle" aurait facilement figuré sur "Wowee Zowee"). D'ailleurs ce rapprochement avec les Californiens se justifie à plusieurs égards : dans un cadre qui reste assez cloisonné à une pop traditionnelle (guitares, synthé, et quelques discrets accessoires, genre sabots ou cloches de vaches), eux aussi ont pour mot d'ordre la spontanéité dans l'interprétation, au sein de morceaux assez structurés, d'où un sympathique mélange entre une production pas toujours raffinée et des morceaux qui, foncièrement, se tiennent plutôt bien. Ajoutez à cela un batteur pas vraiment léger, et adepte sur la moitié des morceaux d'un binaire brut de chez poum-tchak qui me rappelle mon dernier mariage polonais (sans les valses), et vous aurez un album jouissif, énergique, pas toujours carré, et quelque peu inégal, mais dont les temps forts sont franchement efficaces, comme les trois premiers titres, ou comme l'excellent "Cowbell", où, sur cette base instrumentale, le chanteur balance ses paroles démentes ("The Loon", c'est sûrement lui) et éclatées comme un poème surréaliste ou beatnik, avec une accroche incroyable dans la voix.
On a beaucoup parlé des nouveaux Clap Your Hands Say Yeah à propos de Tapes'n Tapes - détrompez-vous : les premiers faisaient de la "catchy pop" très soignée et écrite quand les seconds éclatent leurs morceaux à coups de batterie, de guitares et de paroles brutes dignes des bons moments lo-fi de ma jeunesse : un plaisir simple(t) dont on aurait tort de se priver.

David Dufeu

Just Drums
The Iliad
Insistor
Crazy Eights
In Houston
Manitoba
Cowbell
10 Gallon Ascots
Omaha
Buckle
Jakov's Suite



les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews