Tender Trap - 6 Billion People

17/07/2006, par Gildas | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

TENDER TRAP - 6 Billion People
(Fortuna Pop!) [site] - acheter ce disque

TENDER TRAP - 6 Billion People Après une date à Paris en 2003 (à la Guinguette Pirate), Amelia Fletcher (enceinte) et sa troupe avaient décidé de faire une pause. Chose étonnante pour la "papesse de l'indie pop" (merci Guillaume pour cette définition qui lui sied si bien) qui depuis ses débuts avec Talulah Gosh avait à peine pris le temps de respirer et était passée rapidement d'un disque à l'autre sous différentes identités : Talulah Gosh donc, mais ensuite les séminaux Heavenly, les discrets Marine Research ou encore Sportique.
Devenue maman, reposée et ayant pris le temps de réfléchir, Amelia a montré le bout de son nez il y a quelques mois avec un EP ("Language Lessons EP", dont on retrouve ici le meilleur titre, "Talking Backwards") et voici donc, 3 ans plus tard, le vrai retour, l'album. "6 Billion People" est une bonne surprise. Un nouvel album de pop sucrée comme il se doit, shalala et tralala en prime, très agréable somme toute, mais cette fois-ci, il y a aussi quelque chose de plus. Amelia a perdu un peu de la naïveté twee qui était devenue sa signature et s'ouvre au monde. Etre maman semble lui réussir plutôt bien, l'album est varié et tient très bien la route.
L'apport de Claudia Gonson (The Magnetic Fields) à la batterie y est peut-être pour quelque chose d'ailleurs. D'une part, elle supplante et remplace à merveille les effets électroniques qui étaient envahissants sur l'album précédent et puis aussi, et surtout, elle apporte une certaine structure qui n'était pas présente sur le premier album du groupe. C'est elle qui catapulte des titres comme "Talking Backwards" ou "Applecore" en tubes entêtants. L'autre changement, c'est l'apparition d'un nouveau sérieux, d'une légère tristesse (la maman s'inquiète pour l'avenir de son rejeton ?). "I would Die for You", et surtout "Dead And Gone" laissent apparaître une nouvelle facette de la personnalité d'Amelia, plus sombre, plus responsable ; elle n'est plus la Peter Pan indie pop et a enfin accepté de grandir.
"6 Billion People" pourrait donc être, 20 ans après le premier disque d'Amelia, l'album de la maturité.

Gildas Le Pallec

6 Billion People
Talking Backwards
Inuit Beauty Queen
I Would Die for You
Applecore
Fahrenheit 451
Ampersand
(I Always Love You When I'm) Leaving You
Dreaming of Dreaming
Dead and Gone


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews