The Amsterdams - Automatic EP

09/02/2009, par Julian Flacelière | Single |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

THE AMSTERDAMS - Automatic EP
(Autoproduit)

THE AMSTERDAMS - Automatic EPThe Amsterdams, un des groupes locomotives de la scène indé de Bucarest, est fondé en 2005 autour du duo Andrei Hategan (chant, claviers) / Andrei Ungureanu (guitare), auquel vint rapidement s'ajouter le batteur Vlad Stoica. Ils jouent dans plusieurs clubs de la capitale durant l'été 2006 avant de marquer un coup d'arrêt suite au départ précipité de Stoica. Un mal pour un bien puisque la formation s'enrichit alors de deux nouveaux musiciens : Augustin Nicolae à la basse et un second guitariste en la présence d'Ovidiu Bejan. Demeurait un épineux souci : trouver un nouveau batteur, aussi expérimenté que l'ancien... Après avoir auditionné treize personnes, ils arrêtent leur choix sur Alex Ghita, connu pour avoir accompagné ponctuellement nombre de groupes de la région. En 2007, ils enregistrent un premier single, "Take Care of Anna", diffusé en boucle sur la feue station avant-gardiste 89 FM. Leur popularité croît naturellement et le groupe est invité à la troisième édition du festival UnderLondon Fest ainsi qu'au Stufstock 5 Festival. Malgré une programmation sur une petite scène, ils captent l'attention des Dandy Warhols, qui leur dédicaceront alors une de leurs chansons - ce qui, certes, n'est pas forcément une bonne nouvelle pour The Amsterdams... Nouvelle petite crise à l'automne 2007 : Alex Ghita quitte le groupe, remplacé par Paul Gallo, ex-Go to Berlin. En mai 2008 sort leur premier EP, "Automatic", sur lequel nous nous penchons aujourd'hui, qui leur permet de jouer au Dublin Castle en Irlande ainsi qu'au festival Europa-Vox à Clermont-Ferrand. Nouveau rebondissement fin 2008 : Gallo quitte le groupe et le premier batteur Vlad Stoica réintègre la formation roumaine. La boucle est bouclée.

Pour faire simple et quelque peu réducteur, The Amsterdams n'est autre que le cousin roumain de Bloc Party. On retrouve dans cet EP tout ce qui faisait le charme (ou l'horreur, selon) de "Silent Alarm" : riffs saillants, rythmique brute et serrée, production mastodonte que l'on pourrait situer entre la new wave et le proto-punk à la Libertines, absence de temps mort, motifs à la guitare répétés jusqu'à l'hynoptisme... Le timbre vocal d'Hategan est d'ailleurs extrêmement proche de celui de Kele Orekeke : à la fois chaud et aigu, souvent mixé devant les guitares. On retrouve chez les deux groupes un identique sens de la composition énergique et presque trop comprimée à certains moments, comme sur "Petrolize All Mice", la seule différence fondamentale étant que le batteur est beaucoup moins déchaîné et, semble-t-il, moins talentueux que Matt Tong. Malgré cette extrême promiscuité musicale avec le groupe d'Essex, on ne peut s'empêcher de trouver ces quatre titres diablement efficaces. Le groupe joue comme un gang, les compositions sont typiques des hymnes indé des années 2000, à l'aise aussi bien en clubs qu'en college radios, le tempo virevolte, les deux grattes se répondent incessament, boucles d'accords mineurs, guitares griffées comme des grattoirs à chats et discrets larsens se succèdent. Fuyant en courant la singularité, cet "Automatic EP" est une bonne vieille agression sonore dont la recette, certes, commence à être archi-connue, mais qui, pour le coup, fait clairement mouche, même si on ne risque pas de l'écouter des mois entiers. On espère que le groupe se cherche donc encore et que cette première production est avant tout un exercice de style. Toujours est-il que le dernier titre de l'EP, "Suffering & Surfing" n'aurait besoin que d'un coup de pouce de la BBC Radio pour envahir les charts et devenir la nouvelle bande-son d'une presse britannique toujours à la recherche du next big thing. On ne sait guère s'il faut leur souhaiter.

Julian Flacelière

She's Automatic
Petrolize All Mice
Lights Out
Suffering & Surfing


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews