The Bishops - Interview

29/04/2009, par Julian Flacelière | Interviews |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

THE BISHOPS

Séance de questions-réponses au groupe londonien lors de sa visite à Paris :

Quelle est votre vision de la pop anglaise ? Est-ce que votre musique répond à une esthétique et des influences particulières ?
Mike : Oui, je pense à des groupes comme les Kinks qui écrivaient sur le fait de vivre à Londres, ou à la Britpop et aux Beatles, évidemment. Une pop puissante et une présence mélodique. Toute musique a un angle esthétique et je dirais qu'il y a un côté très anglais dans notre musique. Les groupes mentionnés auparavant ont influencé notre musique autant que le garage américain, certains aspects du heavy rock et aussi un peu de musique roots.

A la sortie de votre premier album, on vous a comparé à un revival Mod et à the Jam, comment l'avez-vous vécu ? Etiez-vous flattés ? Enervés ? Indifférents ?
Nous nous sommes sentis indifférents à cette comparaison. Nous aimons les Jam et nous sommes un trio. Les influences sont assez rétro, donc nous pouvons comprendre l'association.

Vous avez cité les Last Shadow Puppets comme une influence majeure pour le nouvel album. Que vouliez-vous dire exactement ?
Ils ont utilisé des instruments d'un format orthodoxe. Tout comme eux, nous avons utilisé de la trompette, sur deux des nouveaux titres. On a la même ambition d'étendre nos couleurs musicales.

Pourquoi avez-vous choisi de collaborer avec le producteur o'Shaughnessy (My Bloody Valentine, Primal Scream) ?
Nous adorons l'atmosphère relaxante du studio de Brian et nous avons trouvé les sessions préliminaires très agréables. Brian a apporté une autre dimension à notre son, loin des premiers Beatles et du son rétro qui était une grande partie de notre premier album. Nous voulions créer quelque chose de différent.

Avez-vous beaucoup reçu de sa part et en quoi était-ce différent du travail de Liam Watson ?
Brian a une approche plus détendue. Il nous a invité à nous impliquer davantage dans la production de cet album. Le groupe a mené les sessions d'enregistrements de manière plus indépendante par rapport à avant. Nous avons beaucoup appris au contact de ces deux différents producteurs.


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals