The Dandy Warhols - This Machine

22/05/2012, par Christophe Despaux | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

The Dandy Warhols - This Machine

Près de vingt ans d'existence, et les Dandy Warhols bandent encore ou à peu près. "This Machine" fait suite au très sous-estimé "Earth to the Dandy Warhols…" qui n'avait contre lui que l'effroyable et interminée outro "Musée du Nougat", farce qui dépasse souvent un peu trop du croupion de leurs disques.

Aucun symptôme de ce genre ici - sauf à considérer les pets Devoïdes du presque bref "Alternate Power to the People". Il y a toujours eu chez les Dandy Warhols un sur-moi Mark E. Smith qui peinait à s'exprimer et "This Machine" maintient dans les strictes limites ricanements et grimaces. Courtney Taylor-Taylor a depuis longtemps appris à dissimuler ses mauvaises manières - très précisément depuis "Thirteen Tales of Urban Bohemia", leur meilleur disque. Si "This Machine" n'est certes pas de la même eau, on n'y entend point de faux pas mais partant aucun "Last High" ou "Bohemian Like You" non plus. D'une sereine égalité, rien ne dépasse vraiment de "This Machine" à part la petite chose sus-dite. Taylor-Taylor, engourdi autant que ses guitares ("Rest Your Head"), s'y promène comme dans des jardins à la française parsemés de givre. Dominante hivernale que renforce le clip babos-tristouille de "Sad Vacation" qui tient lieu d'urgence. Un "16 Tons" avec saxo - d'après Merle Travis - semble faire partie de ces reprises irraisonnables que le groupe dissimulait auparavant sur ses faces B ("Relax", "My Sharona"). 

On devine que la forme n'est pas des plus grandes mais le savoir-faire reste indéniable. "Don't Shoot She Cried" est peut-être une parodie crépusculaire des pénibles Fleet Foxes ou une collusion fatiguée entre deux anciens morceaux à eux ("Sleep" et "The Gospel"), qui sait ? L'auto-citation remplacerait alors les nombreux emprunts mi-vachards, mi admiratifs des débuts ("Lou Weed", "Ride"). Début de la fin ou de la maturité ? On rit moins sur "This Machine", mais peut-être entend-on mieux l'âge qui tombe comme la nuit.

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


  1. Sad Vacation
  2. The Autumn Carnival
  3. Enjoy Yourself
  4. Alternative Power to the People
  5. Well They're Gone
  6. Rest Your Head
  7. 16 Tons
  8. I Am Free
  9. SETI vs The Wow! Signal
  10. Don't Shoot She Cried
  11. Slide

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals