The Ex - Singles Period

27/10/2005, par Luc Taramini | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

THE EX - Singles Period
(Vicious Circle / Discograph) [site] - acheter ce disque

THE EX - Singles PeriodEn 25 ans d'activisme musical forcené, The Ex, groupe punk d'Amsterdam, s'est toujours vanté d'appartenir au circuit alternatif et de ne jamais céder au diktat du marketing. Cet esprit rebelle de la première heure, incarnation jusqu'au-boutiste du "Do it Yourself", est sans doute pour beaucoup dans le secret de longévité du groupe qui continue d'organiser ses concerts et de distribuer ses disques lui-même. Avec plus de 1000 dates au compteur à travers l'Europe, les USA et l'Afrique et de nombreuses collaborations avec des musiciens de divers horizons, celui-ci affiche toujours une santé de fer.
En compilant ses singles édités entre 1980 et 1990, pour la plupart introuvables, The Ex a accédé à la demande de ses fans (une poignée parmi lesquels figurent les Sonic Youth) et se livre, au passage, à un petit inventaire personnel. "Les singles que nous avons réalisés n'ont jamais eu pour vocation d'entrer dans le monde horrible de la pop et de ses pitoyables hit-parades". Telle est la profession de foi de ces Hollandais qui ont pris le train de la révolution punk en marche pour ne jamais vraiment en descendre. Graphisme artisanal provocateur, chant éructé, compositions approximatives, déluge sonore... De la pochette au texte, les singles de The Ex se veulent avant tout des pamphlets contre la politique et l'ordre social. Une ligne pure et dure martelée avec fougue par ces adeptes d'un son brut et sans concession à la croisée du punk primaire et du hardcore. Par ailleurs, cette compilation voudrait nous convaincre que le groupe a évolué en s'essayant à une fusion des genres plutôt fructueuse. Il est vrai qu'au fil des titres le son s'étoffe un peu, que la basse, plus mélodieuse, est davantage mise en avant ("Trash, "Long Lived The Age"), rappelant, s'il le faut, celle des premiers New Model Army. On rencontre quelques tentatives d'expérimentations ethniques sur "Enough is Enough ou "Lied Der Steinflopfer", mais franchement tout cela reste très balbutiant. The Ex n'est jamais aussi bon que lorsqu'il crache sa bile sur des enregistrements manquant singulièrement de reliefs. Une performance radicale, un brin répétitive, mais qui n'en est que plus émouvante. Avis aux amateurs.

Luc Taramini

Human Car
Rock'n Roll-stoel
Cells
Apathy Disease
Stupid Americans
Money
Curtains
Weapons For El Salvador
Dust
New Wars
Constitutional State
Gonna Rob The Spermbank
When Nothing Else
Helpful Anymore
Memberships
Trash
Crap-rap
Long Live The Aged
Enough is Enough
Rara Rap
Contempt
Stonestampers Song
Lied Der Steinklopfer
Keep on Hoppin'

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals