The Hepburns - How the Fallen Are Mighty

01/09/2010, par Christophe Patris | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

THE HEPBURNS - How The Fallen Are Mighty
(radio Khartoum) [site] - acheter ce disque

THE HEPBURNS - How The Fallen Are MightyVéritable étoile filante de la pop, le label El Records avait réussi, à la fin des années quatre-vingt, à conjuguer le technicolor des films d'Emeric Pressburger aux tenues sportives d'Emma Peel, en effectuant un prodigieux grand écart mélancolique alliant Andy Williams à Eric Satie. Aujourd'hui, le label cultive un triste paradoxe : alors qu'il réédite chaque année des dizaines de classiques indispensables ayant contribué à l'image de ses productions (vieilles bandes originales de films, de l'Exotica, de la Bossa Nova, entre autres), il devient aujourd'hui presque impossible de se procurer la poignée d'albums "originaux" sortis sur El, comme ceux d'Anthony Adverse ou du génial King of Luxembourg. Pour entendre le "son" El Records, Il faut alors se tourner vers de petits labels internationaux, tels Siesta, Bungalow, Tricatel ou aujourd'hui Radio Khartoum. Depuis quelques années, le label américain fait en effet la part belle à The Hepburns, groupe gallois qui se revendique, tel ses aînés, à la fois de Burt Bacharach, de John Barry et d'Ennio Morricone et qui n'hésite pas à mêler musique et fiction. "How the Fallen Are Mighty", véritable concentré de la discographie El, est l'introduction parfaite aux premiers albums de Momus ou à celui de Always. Chacune de ces treize chansons élégantes, à la fois chic et cyniques, est prétexte à la création d'un univers narratologique à part entière : Matt Jones s'imagine ainsi en Morrissey revêtant le costume de John Steed ("Nobody Loves me", "Vermouth") ou de l'inspecteur Clouseau ("One More Notch on the Bedpost"), au coeur d'une vieille série d'espionnage ("Writer Friend", "The Help")... Des chansons qu'on imagine faites exprès pour de vieux juke-box de pubs anglais et dont les personnages ont tous un pied plongé à la fois au coeur de la fiction et dans la réalité, à l'image du poignant "Ken Park : the Man, the Film", où le susnommé voit son identité s'envoler en fumée, rattrapée par la fiction du film de Larry Clark. Intelligent, complexe, ludique et foncièrement pop, "How the Fallen Are Mighty" est un disque somme, à ranger amoureusement aux côtés de ceux d'Eggstone et des Pale Fountains.

Christophe Patris

acheter ce disque

Vanishing Art
Sad, Free, Excited and Empty
Nobody Loves Me
One More Notch on the Bedpost
Writer Friend
Delores
The Help
Save Your Stories for the Police, Maurice
Vermouth
Persona Non Grata (In Margam Place)
Ken Park : the Man, the Film
Growing Old
Man Missing


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals