The Red Rum Orchestra + Nevchehirlian au Cargo de Nuit, le 10/02/2012

21/02/2012, par ChloroPhil | Concerts |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Un froid à ne pas mettre un flamand rose dehors, un vent à décorner les taureaux de la Camargue, et une promesse à l'intérieur du Cargo de Nuit à Arles, aux portes de cette Camargue : le soleil. Un soleil qui pourrait réchauffer tout le monde, contrairement à ce que laisse présager le point d'interrogation à la fin du titre de l'album de Nevchehirlian qui joue ce soir : "Le soleil brille pour tout le monde ?". C'est d'ailleurs dans une salle à peine tiède que nous entrons encore emmitouflés. Une salle que va chauffer The Red Rum Orchestra, un groupe venu d'outre-Quiévrain, et plus précisément de Gand (qui s'écrit "Gent" en flamand - pas rose). 

The Red Rum Orchestra - Cargo de Nuit 2012

Emmené par Peter Moerenhout au chant et Baltazar Montanaro-Nagy au violon, les cinq membres de The Red Rum Orchestra enchainent des ballades pop-country-chemise-à-carreau dans lesquelles on retrouve, par petites touches, le folk et la pop sucrés venus d'encore plus au nord : un peu de Erlend Øye, une once de José Gonzales, une pointe de The Nits, et quelques grammes d'Hederos & Hellberg. Le violon de Baltazar Montanaro-Nagy (qui vit intensément chacun des morceaux) est admirablement intégré et équilibré dans le quintette. Le set évolue en partant de chansons très (trop ?) tranquilles, pour finir avec des morceaux plus entrainants ou la guitare électrique de Dieter Claus, la batterie de Nico Mudde et la contre basse de Sam van Ingelgem trouvent une vraie place. Un set très court qui nous laisse un peu sur notre faim. The Red Drum Orchestra (qui vient apparemment d'enregistrer un album dans le sud de la France) est un groupe à suivre !

The Red Rum Orchestra - Cargo de Nuit 2012 - 1

Autant le dire tout de suite, le dernier album de Nevchehirlian ("Le soleil brille pour tout le monde ?"), chroniqué ici, est une vraie réussite. Des textes magnifiques, des musiques envoutantes, et une interprétation digne des plus grands de la chanson française font de cet album un de mes préférés de 2011. Du coup, j'allais à ce concert avec de forts aprioris positifs, et en même temps, une légère appréhension concernant l'interprétation sur scène de ces chansons que j'écoute en boucle depuis la fin de l'année dernière… Bon autant le dire tout de suite aussi, cette appréhension était vraiment très très légère vu que j'avais déjà croisé Nevchehirlian sur scène une demi douzaine de fois dans des configurations très différentes : pour son album précédent "Monde nouveau monde ancien", dans le collectif Mix-up Beyrouth (avec , entre autres Rodolphe Burger, Youmna Saba, Rayess Bek et Abed Kobeissy),  ou encore sur des concerts uniques comme pendant cette très belle soirée (également à Arles) autour du "vélo de Jeanne Calment", en compagnie de Guylaine Renaud (la femme troubadour) et Antoine Chao (l'homme radio)… et qu'à chaque fois, j'en sortais avec le sourire aux lèvres et des chansons plein la tête.

Nevchehirlian Cargo de Nuit 2012 - 1

La recette d'un concert par Nevchehirlian est, sur le papier, assez simple : une implication entière, une interprétation vivante et des musiciens de haut vol. Pour cette tournée autour des textes de Jacques Prévert, Nevchehirlian est entouré de Julien Lefèvre (violoncelle / guitare) et de Gildas Etévenard (batterie). Ils commencent  leur set avec deux chansons où la guitare a une place importante : "le Re-Liftier", un morceau qui sur l'album est un  instrumental hyper entrainant et qui retrouve sur scène un texte envoutant, puis "Maintenant, j'ai grandi", plus sombre et plus calme. Dés ces premiers instant, toute appréhension a disparu : les trois musiciens sont en place, ensemble, allant jusqu'à interpréter magnifiquement un de ces titres à trois voix. La guitare de Nevchehirlian ronronne d'un son vintage, saturé et pur. Frédéric Nevchehirlian reprend ensuite le devant sur deux titres : "Attendez-moi sous l'orme" puis "La lettre à Janine", enchainant à nouveau un morceau entrainant puis un autre plus intimiste. Tous les titres de "Le soleil brille pour tout le monde ?" seront interprétés avec la même intensité, avec une implication comparable à celle d'un (très) bon acteur qui joue un grand texte.

Nevchehirlian Cargo de Nuit 2012 - 2

Frédéric Nevchehirlian ne fait en effet pas que chanter et jouer de la guitare. Il est dans ces chansons, les vit avec une telle force qu'il happe le public et lui fait totalement oublier le gel et les tumultes extérieurs. En plus de nous offrir des versions vibrantes de ce dernier album, le groupe nous fait aussi (re)découvrir, à la fin du concert, quelques perles de son précédent album "monde nouveau monde ancien". "Tout", un texte scandé plus que chanté, un rythme saccadé, un morceau beaucoup plus rock que les précédents, ou encore "Où vont-elles ?" avec son rythme de guitare répétitif et entêtant. Deux titres pour lesquels Stéphane Paulin les rejoint à la basse. Les rappels n'en finissant pas (l'enthousiasme du public est aussi grand sur ces "anciens" titres que sur ceux du dernier album), ils joueront également "Tant cendre que poussière", puis, à la demande d'une (très) jeune fille dans le public, "Les filles les garçons" dans une version très dépouillée, ensoleillée uniquement du violoncelle de Julien Lefèvre et de quelques notes de xylophone de Gildas Etévenard.

Nevchehirlian Cargo de Nuit 2012 - 3

C'est donc en ayant beaucoup moins froid que l'on sort du Cargo de nuit. Du soleil plein les oreilles, la chaleur des textes de Prévert et de Nevchehirlian plein le corps et des chansons à fredonner plein la tête.

 

Un grand merci au Cargo pour cette chaude soirée !

 

Playlist Nevchehirlian
Le Re-Liftier
Maintenant, j'ai grandi
Attendez-moi sous l'orme
La lettre à Janine
Citroën
Il ne faut pas rire avec ces gens là
Le cancre
Le soleil brille pour tout le monde
Familiale
Marche ou crève
Confession publique
Tout
Travailleur, attention
Où vont-elles ?
Tant cendre que poussière
Les filles les garçons

 

 

 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews