The Sleeping Years, beau réveil

14/06/2007, par | Autre chose |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Ce n'est pas tous les jours qu'on reçoit un tel objet, façonné avec le soin maniaque de l'artisan, bien loin de la production discographique de masse. Tentons une description. D'abord, un petit sac en toile écrue, avec, cousue, une étiquette en balsa (!) indiquant le nom de l'artiste : The Sleeping Years. Au centre du sac est imprimé, en rond, le titre du disque , "You and Me Against the World", qui sent fort l'adolescence éternelle. A l'intérieur, un livret en papier fort, portant d'étranges coupes au cutter, se déplie à l'infini, ou presque. D'un côté, un intrigant schéma en pointillés rouges, comme ronéotypé ; de l'autre, enfin, quelques informations. Soit les paroles des quatre chansons du disque (il y a aussi un instrumental au piano) et les crédits, qui se résument à deux noms : Pika Pika pour le design, Dale Grundle pour la musique - il a même signé et numéroté le disque, on a le 316e sur 500. Dans un autre siècle, vers le milieu des années 1990, Dale Grundle fut le chanteur et principal auteur des Catchers, un jeune groupe indie-pop d'Irlande du Nord. Après une poignée de singles fiévreux et sensibles (dont le sublime "Cotton Dress"), le groupe sortit deux albums qui ne concrétisèrent pas tout à fait les espoirs placés en lui. Puis plus rien. Dale Grundle a-t-il dormi durant toutes ces années ? Les cinq morceaux de ce EP ne portent en tout cas aucun des stigmates musicaux de l'époque. Les handclaps qui forment l'assise rythmique de la superbe chanson-titre pourront difficilement rivaliser avec les rythmiques vitaminées des Klaxons ou de Justice, et on est prêt à parier que la guitare acoustique n'est pas fluo. On ignore si cet extrême dépouillement est voulu ou découle du manque de moyens (tout cela sonne comme des home demos), mais il sied parfaitement à cette voix fragile et chargée de mélancolie, qu'on espère bien retrouver bientôt sur la longueur d'un album. En attendant, un nouveau EP, "'Setting Fire to Sleepy Towns" (décidément, un vrai talent pour les titres !) est annoncé pour le 25 juin, accompagné de quelques concerts - je vous renvoie à la page MySpace. MySpace - The Sleeping Years MySpace - Catchers Catchers - Official Site Pour s'inscrire sur la mailing list : list@sleepingyears.com

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals