The Wombats - Proudly Presents... A Guide To Love, Loss And Desperation

18/12/2007, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

THE WOMBATS Proudly Presents... A Guide To Love, Loss And Desperation
(14th Floor / Naïve) [site] - acheter ce disque

THE WOMBATS - Proudly Presents... A Guide To Love, Loss And DesperationThe Wombats est un trio liverpuldien auréolé du titre de "meilleur groupe de la planète de la troisième semaine de novembre 2007". The Wombats fait partie de ces innombrables groupes qui arrivent à capter l'air du moment mais dont les lourdeurs affleurantes des mélodies ne présagent rien de très bon pour leur postérité musicale. Comme Razorlight, The Wombats est un groupe anglo-scandinave composé du chanteur Matthew Murphy, du batteur Dan Haggis et du bassiste Overland Knudsen. Comme les Cribs, The Wombats mélange allégrement des vieux fonds de radio college américain (Weezer) avec un peu de tout ce que nous propose la jeune scène turbulente britannique, des Maximo Park aux Klaxons (devenus la risée de l'automne avec leur version française de "As Above, So Below") en passant par les Kooks.
Pourtant, ça commence bien : le premier morceau ("Tales Of Girls, Boys and Marsupials"), exécuté a cappella, a le don d'être sobre, rigolo et engageant. S'ensuit un tube typiquement anglais ("Kill The Director"), qu'on a entendu mille fois mais qui fonctionne (comme tous les tubes anglais...) Le trio a ce don du refrain accrocheur et entêtant mais est généralement plombé par des arrangements douteux. Lorsque l'on sait que c'est Stephen Harris (Kaiser Chiefs, Ben Kweller) qui a produit l'album, on ne s'étonne plus et on se résigne. La finesse a été mise de côté pour des morceaux bruts de décoffrage et efficaces. Alors la question n'est plus de savoir si le tube "Let's Dance To Joy Division" aura une longévité de plus de trois semaines, la question est dorénavant de savoir quel opérateur téléphonique le mettra en fond publicitaire.
Les Liverpuldiens méritent donc bien leur place sur la scène du rock dancefloor britannique qui nécessite manifestement l'entreprise de travaux d'agrandissement continuels.

Vincent Le Doeuff

Tales Of Girls, Boys and Marsupials
Kill the Director
Moving To New York
Lost In The Post
Party In A Forest (Where's Laura?)
School Uniforms
Here Comes The Anxiety
Let's Dance To Joy Division
Backfire At The Disco
Little Miss Pipedream
Dr Suzanne Mattox PHD
Patricia The Stripper
My First Wedding


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals