Thee More Shallows - Cut by Cut

19/10/2005, par Guillaume Sautereau | Track by track |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

THEE MORE SHALLOWS

C'est un album bricolé, plein de fausses pistes , mais surtout souvent superbe, avec un petit grain de folie en supplément qui suffit à faire de ce "More Deep Cuts" une belle découverte, et un sérieux prétendant - pour moi en tout cas - au palmarès de fin d'année. De Escanaba, Michigan, à West Oakland, Californie, le groupe revient pour nous, morceau par morceau, sur la genèse de son deuxième album.

Ce disque nous a littéralement pris des années de nos vies. Pendant les dix premiers mois, nous avons vécu dans une cabane à Escanaba, Michigan (en photo ci-dessous). Nous nous nourrissions principalement de hot dogs et de soupe en conserve, et nous maintenions la température ambiante assez basse. Un peu après que Cosmos est parti avec la voiture et qu'Odessa et Enzo ont tenté de faire flamber Lebasi à la vodka, nous avons déménagé, et construit un studio à West Oakland, Californie, à côté de l'échangeur autoroutier le plus fréquenté d'Amérique. Dans ces deux endroits, nous avons passé beaucoup de temps à, activement, ne pas chercher l'inspiration. Et en conséquence, nous ne l'avons pas trouvée.


Post-Present

Quand demain est déjà là, tu n'as pas à aller le chercher. Donc tu peux rester à l'intérieur. Nous avons enregistré ce morceau avec une Dr. Rhythm filtrée à travers un sampler 8 bits, et ensuite ajouté du violon, des harmoniques faites avec des verres à vin et un sample d'un paquebot tiré d'un documentaire des années 30 sur la fin.

Pre-Present

Une alliance menacée par des scissions. La suspicion pervertit l'espoir et le transforme en peur. Nous avons utilisé l'orgue d'un magasin d'instruments de musique à quelques kilomètres de notre cabane du Michigan, accompagné par de l'autoharpe, des cloches et des choeurs samplés. Plus tard, dans notre studio en Californie, nous avons rajouté du cor joué par un étudiant du conservatoire local.

Freshman Thesis - [mp3]

Si tu ne fais pas une nette distinction entre tes pensées privées et des sentiments conçus pour le public que tu imagines, tes motivations peuvent rentrer en conflit. Notre ami Cosmos Lee a joué du violon sur l'intro de cette chanson. La partie de cordes se poursuit, rejointe par un rythme hip hop de la Dr. Rhythm, puis par une vraie batterie et la guitare. La fin est faite avec un harmonica et une basse passés à travers un ampli Marshall, enregistré sur le balcon du penthouse d'un ami, à Las Vegas (cf photo ci-dessous). Heureusement, les voisins étaient en vacances.


Int #1

Enzo a joué la scie musicale sur ce morceau. Autour de la scie, tu peux entendre des enregistrements du vent à travers des fissures de la fenêtre de la cabane mis en boucles, couplés avec le son d'un scanner à code barre à la caisse d'un supermarché.

Ave Grave

Cette chanson semble décrire un génocide comme un résultat compréhensible de l'apathie. Après l'avoir écrite, nous étions assez dégoûtés de ce qu'elle disait. Pour ce qui est de l'orchestration, Odessa chante la partie aiguë, accompagné de deux garçons de neuf et onze ans. Le coeur de la chanson est constitué d'autoharpe, de guitare et de batterie. Le bruit de fond à la fin est en fait la chanson, samplée et jouée en dessous d'elle-même, filtrée par le bruit de l'échangeur d'autoroute à côté de notre studio de West Oakland.


Int #2

Du piano, joué sur un et deux tons, amplifié par des amplis guitare d'étude des années soixante.

Cloisterphobia

A la fin de la relation, libre de recommencer sa vie, notre protagoniste prend l'avion vers la maison d'enfance de son ex et danse sur la pelouse devant la maison, chaussé de ses talons hauts. Il semble que la capacité à prendre un nouveau départ lui fasse défaut. Nous avons utilisé le Moog, une basse, deux pistes de batterie et plusieurs pistes de la voix de Dee superposées pour orchestrer cette chanson.

2am - [mp3]

Soupçon et paranoïa. Le protagoniste est à la recherche du bruit qui le rend fou, et se rend compte qu'il s'agit d'une fête. Mais, pour nous autres, cela ne ressemble pas du tout à une fête.
Dans cette chanson, on entend un piano-jouet, du Moog, de la guitare et des empilements de la voix de Dee. A la fin, on peut entendre une machine en train de refaire l'asphalte d'une route dans le Nevada à deux heures du matin (photo ci-dessous), enregistrée pendant une de nos tournées.


Int #3

Le beau Tadas a enregistré les miroitements sonores sur ce morceau.

Walk of Shame

Encore coincé, ou en train d'en finir ? Comme le dit Dylan, si tu n'es pas occupé à naître, alors tu es occupé à mourir (photo ci-dessous)... Miroitements, guitare acoustique, batterie, Rhodes et violons sont l'oeuvre de Cosmos. Odessa chante la partie vocale féminine.


Ask Me About Jon Stross

Jon Stross travaille dans le web à San Francisco. Il est aujourd'hui heureux et en pleine forme, et a récemment rencontré une fille vraiment géniale à New York, avec laquelle il sort avec bonheur. Il est donc troublant que cette chanson parle du fait de prendre le train pour se rendre à l'enterrement d'un ami d'enfance. Piano-jouet, guitares, banjo et batterie.

House Break

La conclusion. Notre héros est prisonnier d'un rêve dont il doit s'échapper en s'endormant. Le beau Tadas a chanté les choeurs sur cette chanson. Les voix supplémentaires ont été enregistrées par Dee à travers le micro pick-up d'une guitare transmis à de multiples amplis. Le clavier principal est un orgue que nous avons récupéré dans une maison de retraite de la Science Chrétienne qui était en train d'être démolie à West Oakland.


Propos recueillis par Guillaume

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals