The Married Monk - The Belgian Kick

12/05/2004, par Gildas | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

THE MARRIED MONK - The Belgian Kick
(Ici D'Ailleurs / Wagram)

THE MARRIED MONK - The Belgian KickIssus des bourgeonnements de Swam Julian Swam, et avant cela des Tétines Noires, les Married Monk ont connu un parcours, sinon chaotique du moins accidenté et marqué par le changement. Leurs débuts étaient pop, folk et acoustiques, les revoici disco, lounge, pop, crooner, prog et électroniques.
"The Belgian Kick" est donc le successeur du magnifique et malheureusement ignoré "R/O/C/K/Y", mais ne garde de son prédécesseur qu'une vague ligne directrice, qu'une vision un peu trouble du chemin parcouru et du but à atteindre. Le groupe avait pris l'habitude d'enregistrer à Tucson dans le fief de leur producteur attitré, Jim Waters, cette fois-ci c'est Jim qui a debarqué en France pour accoucher le groupe dans le studio de Yann Tiersen.
Encore une fois, de nombreux changements ont eu lieu, le spectre d'inspiration du groupe s'est élargi et cela se ressent dès les premières mesures de "Tell Me Garry". The Belgian Kick est un album schizophrène, multiple et trompeur. On le croit pop et il devient punk, on le croit prog et il fonce tête baissée sur le dance floor. L'album passe sans emcombres d'une electro pop rétro à souhait à des chansons lentes, calmes et envoûtantes sans perdre une once d'énergie. The Married Monk multiplient les approches sans se disperser une seule fois, ils jouent avec leurs influences comme un bambin avec ses briques de Lego, en les imbriquant l'une dans l'autre de facon incongrue ou surprenante mais la structure tient et les nouvelles formes ainsi créées sont d'une beauté rare. Leur nouvelle formule en trio semble avoir resserré les liens et rendu les compositions du groupe encore plus immédiates et intrigantes. Christian Quermalet a fait des progrès vocaux et se révèle parfait en crooner décadent sur "Totally Confused". Mais ce n'est là qu'une des multiples réussites d'un disque surprenant, maîtrisé du début à la fin par un groupe au plus haut de sa forme. Les chansons parfaites sont au rendez-vous et les tubes comme "Pretty Lads" ou "You Only Live Twice" aussi. Pour leur quatrième opus The Married Monk démontrent encore une fois que s'ils se font rares, il savent aussi se faire aussi indispensables.

Gildas

Tell Me Garry
Love Commander
Night Prince
The Belgian Kick
Totally Confused
Observatory Crest
Handsome
Pretty Lads
Last Flight
Skip the Summer
You Only Live Twice
Bird on Board

NB : Une réédition de l'indispensable "The Jim Side" devrait voir le jour sous peu... Jetez vous dessus !

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews