The National - La Guinguette Pirate, 7 décembre 2002

22/01/2003, par Jan Fiévé | Concerts |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

THE NATIONAL - La Guinguette Pirate, 7 décembre 2002

THE NATIONAL - La Guinguette Pirate, Il y a des invitations qui ne se refusent pas. Quand les membres de The National, auteurs discrets l'an passé d'un magnifique premier album, vous donnent rendez-vous début décembre pour confirmer de visu tout le bien que l'on pense de leur disque, on a d'autres choix que d'accepter la proposition et, toute affaire cessante, de se ruer à la rencontre de ces valeureux new-yorkais d'adoption.
C'est à la Guinguette Pirate, ancienne jonque chinoise transformée en vaisseau fantasque, que revenait l'insigne honneur d'accueillir nos cow-boys préférés. On rangera pourtant les sempiternels clichés censés illustrer la musique rurale de nos cousins d'Amérique. Nulle question ici de Stetson ou autre Bud tiède. On aura plutôt l'impression, tout au long de ce concert, de savourer un bon vin, un rien capiteux et boisé, doux au palais et long en bouche, tant ces musiciens hors pair restituèrent avec une classe infinie et une facilité déconcertante la beauté troublante de leur dernier opus. Chacune de ses petites pépites, déjà bien lotie sur disque, fut ce soir-là magnifiée dans le plus simple appareil.
Sur scène, les arpèges de guitares, complexes et chatoyants, transportèrent avec bonheur une assistance sous le charme, soutenue par une section rythmique irréprochable, discrète, inspirée, remplissant à merveille son rôle et évitant par-là même les écueils chers à bien des groupes live. Cerise sur le bateau, Matt Berninger, chanteur habité digne d'un Léonard Cohen sous amphétamines ou d'un Nick Cave au meilleur de sa forme, nous gratifia lui aussi d'un show époustouflant. Avec un sens de l'équilibre apparemment précaire, ce géant aux allures de grand enfant subjugua un public envoûté par sa rage contenue et son sens de la dramaturgie. "Cold Girl Fever", "American Mary", perles du premier album, vinrent ponctuer un set dense fourmillant d'inédits et de moments hauts en couleurs, confirmant qu'il faudra désormais compter avec ses cousins germains de Tindersticks.

"The National", premier album de The National sorti en septembre 2002 chez Brassland, est désormais disponible via Southern (distribution Chronowax). Il a été chronique ici.

Jan

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews