The National - Interview - bilan 2003

14/01/2004, par Gildas | Interviews |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

2004, année National. Un album et une tournée acharnée ont permis au groupe de conquérir la France. C'est cet album que la rédaction de POPnews a retenu comme album de l'année et tout cela valait donc bien quelques rapides questions à Bryce et Matt, pour un dernier regard vers 2003.

 
Votre deuxième album a reçu un très bon accueil en France, vous attendiez-vous à cela ?
[Bryce] : C'est toujours très surprenant quand des gens s'intéressent à ta musique. C'est un peu comme tomber amoureux ou se faire des amis. On ne se promène pas en imaginant que tout le monde nous aime.
[Matt] : J'espère que ça marchera un peu partout. La France est en tête de liste.

Comment expliquez-vous cela ?
[Bryce] : Hmmm... déjà, je trouve que nos chansons sont plutôt bonnes, et l'album fourmille de petits détails (comme par exemple, le solo de violon sur "90-mile water wall", l'un de mes moments préférés). J'ai aussi l'impression que les Français écoutent la musique de manière très attentive. Disons que c'est un public "intelligent". C'est un disque qui se bonifie avec le temps. De nombreux journalistes associent Matt (le chanteur) et ses paroles au cinéma français... il faudra lui demander son avis !
[Matt] : On a beaucoup joué en France, beaucoup de gens sont venus nous voir et après, tout est parti du bouche-à-oreille. Le soutien de Bayon et de Bernard Lenoir a aussi porté ses fruits.

Quelles sont vos impressions sur cette tournée européenne ?
[Bryce] : On a fait de fabuleux concerts dans de nombreuses villes. En France, au Royaume-Uni, en Autriche, et aussi dans quelques régions d'Allemagne, les gens ont l'air d'apprécier ce qu'on fait et ils viennent nous voir régulièrement sur scène. J'espère que ça durera. Notre pays de prédilection pour jouer est la France, suivie de près par l'Italie, on n'y a joué qu'une seule fois mais c'était incroyable. En Angleterre, c'est plus difficile, un peu comme aux Etats-Unis, mais c'est aussi un gros marché, alors on s'en accommode.
[Matt] : Mes souvenirs sont confus. Je me souviens de beaucoup de transport. De longs moments passés à fixer les autoroutes, et puis la nuit, quelques heures de chaos et aller au lit.

Quel est votre meilleur souvenir de la tournée ?
[Bryce] : La Black Session de France Inter a vraiment été le summum pour moi. A côté de ça, on a passé trois jours dans les Alpes près de Grenoble et c'était magnifique... Je ne saurais expliquer pourquoi tous les concerts à Vienne sont toujours formidables.
[Matt] : Jouer avec Melt-Banana.

Quel est votre pire souvenir de la tournée ?
[Bryce] : Ce n'est pas évident, voyons... tomber en panne à Londres, se faire arrêter à Hambourg, dormir dans des dortoirs à Glasgow avec sept autres mecs qu'on ne connaissait pas... J'ai dû me débarrasser de draps humides qui étaient sur mon lit, ce qui n'était pas très agréable.
[Matt] : A Glasgow, le concert était bien mais je me suis senti vraiment mal après, j'avais le mal du pays.

Qu'est-ce qu'on peut vous souhaiter pour 2004 ?
[Bryce] : On va bientôt enregistrer notre troisième album, alors souhaitez-nous beaucoup de bonnes chansons, de bons concerts, de tournées... tout cela me conviendrait. Si tout va bien, on devrait revenir jouer en France deux fois en 2004.
[Matt] : On est en train de travailler sur le nouvel album, ensuite, on passera beaucoup de temps à tourner. Souhaitez-nous la santé.

Pour terminer, quel est votre top 5 des albums de 2003 ?
[Bryce]
1.Magnolia Electric Company (le nouveau Songs:Ohia).
2. Clogs, Lullaby for Sue
Je dois encore en trouver trois autres...

[Matt]
Songs:Ohia - Magnolia Electric Co.
Radiohead - Hail to the Thief
Guided By Voices - Human Amusements at Hourly Rates
Qatsi - We Love the Urge
The Forms - Icarus

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews