V/A - The winter report : a Hype City compilation

10/10/2001, par Laurent Vaissière | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

V/A - The winter report : a Hype City compilation
(Hype City Records)

V/A - The winter report : a hype city compilationOn peut dire que la pop c'est comme le pétrole : ça fait quelques dizaines d'années que l'on nous promet la fin inéluctable et programmée de ce carburant fossile, mais en attendant la source n'est pas épuisée et les énergies de substitution ne sont pas toujours convaincantes. C'est ce que doit se dire le boss du label norvégien Hype city qui a eu l'idée d'une "défense et illustration" de la poppy pop contemporaine (et autres territoires annexes) avec cette compilation nommée Winter report. Un acte de militantisme enthousiaste et probant, le résultat étant très rafraîchissant sans être niais, élégant sans être trop rétro. Une démonstration tout à fait réussie que les Norvégiens ont du pétrole, quelques idées et même des groupes. Ainsi les locaux Jessica Fletchers ouvrent le bal avec leur garage-pop très groovy. Plus loin, leurs compatriotes The Loch ness mouse ravissent la vedette avec une musique inspirée west-coast/sunshine pop (bientôt de sérieux concurrents aux Ladybug transistor). Ailleurs, on a l'impression que la compilation est un outil de propagande au service du parti Elephant 6, ces ricains doux cinglés de la pop 60's : Of Montreal réalise un exercice de style Sergent pepper's impressionnant, Great lakes préfère l'album blanc et les Marshmallow coast décident de rester à la lettre B avec un superbe morceau entre Beach boys et Barrett. Un peu plus près de la terre, la country-pop de Mendoza line incite à se pencher sur la discographie de ce groupe. Le bubblegum de Dressy Bessy est comme tout morceau bubblegum : délicieusement superflu. Beaucoup plus déglinguée et effrayante, la pop psychotique des Danielson family, coup dur pour la légèreté ambiante... de même que les bizzarreries kaleidoscopiques de Echo Orbiter. L'hommage obligatoire aux anciens est rendue par Animal town avec une excellente version du "this kind of girl" des Zombies. Un petite excursion hors-pop est organisée par Ring et son électro-folk hors normes. La compilation se finit par des retrouvailles avec les vétérans de la scène pop norvégienne, The Tables : "End of the road" marque la fin de l'épisode. À bientôt pour de nouvelles et palpitantes aventures polaires.

Laurent

The Jessica fletchers - Sorry about the noise
Nel Aspinal - Tallest bridges in the world
Danielson famile - Rallying the dominoes
Mendoza line - One in a million
Jetenderpaul -We already leaped that fence
Dressy bessy -Some better days
Marshmallow coast - David and the giant crabs
Ring - Say "Dance"
Calvin don't jump - On flight
Animal town - The kind of girl
The Shaker Manifesto - But I need it
The Loch ness mouse - In the city in the morning
Of Montreal - Cast in the haze (been here four days)
Great lakes - Storming
The Echo orbiter - Silence the little sparkle girl
Fabelefactory - Pop out
The Tables - End of the road

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews