Throwing Muses - Throwing Muses

16/04/2003, par Gildas | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

THROWING MUSES - Throwing Muses
(4AD/Beggars)

THROWING MUSES - Throwing MusesLes Throwing Muses étaient nos premières idoles. Au milieu des années 80 marquées par la médiocrité et la pop chamallow (mais pourquoi ce revival actuel ?), elles avaient tranché dans le vif, redonnant un coté abrasif à une musique qui s'embêtait un peu. Et puis elles se sont séparées sans anicroches et le temps a passé. Tanya venait de finir un album solo empreint d'une certaine légèreté, en pédale douce, plus ouvert pour le grand public. On appelle ça un "album de la maturité", terme poli qui désigne le fait qu'une de nos idoles indie se lance dans "l'adult-rock". Kristin quant à elle empilait les disques de folk inspirés mais jamais tout à fait à la hauteur d'un premier single ("Your Ghost") franchement obsédant. Autant dire que la réunion des deux demi-sœurs faisait un peu peur. Allaient-elles nous décevoir ? Allait-on devoir renier ce qu'on avait adoré ? Non bien sûr, les extraits entendus à l'état de démo sur le site de Kristin laissaient entrevoir un bon album. Ce n'était pas le retour à la grandeur de "The Real Ramona" puisque Tanya n'était là que pour les chœurs mais quand même. Et puis l'album est apparu ce week-end. Et puis la terre s'est ouverte et ils ont tous disparu. Tous ces pseudo groupes rock (prononcer "rawck" pour faire "hype") tous ces The Machins et tous ces porteurs de jeans trop serrés, de converse découpées au cutter pour faire genre, tous ces garçons coiffeurs à la coupe savamment négligée, ils sont tous partis se réfugier dans les jupes de leurs mères qu'ils n'auraient jamais dû quitter. Cet album du retour est gorgé de guitares fortes et élégantes, de refrains élaborés, rutilants et enluminés (pas alourdis) par des riffs de guitares éclatants, bruyants, et essentiels. Pas de tricherie ici, l'énergie est pure, la complicité est réelle, le mariage des voix est exquis (le refrain de "Pandora's Box" est à lui seul une raison suffisante pour l'achat de ce disque). Les Throwing Muses sont de retour et sont plus fortes, plus vachardes, plus démonstratives que jamais. En 1986 elles avaient ouvert la portes aux Pixies, en 2003 elles la referment sur les imposteurs qui les invoquent en vain. Brillant.

Gildas

Mercury
Pretty or not
Civil disobedience
Pandora's box
Status quo
Speed and sleep
Portia
Solar dip
Epiphany
Los flamingos
Half blast
Flying

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals