Tram - Interview

08/04/2001, par Guillaume Sautereau | Interviews |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

En 1999, peu de disques avaient pu rivaliser avec "Heavy Black Frame", premier album de Tram, première merveille d'une série qui en compte maintenant deux avec la sortie chez Setanta de magnifique "Frequently Asked Questions". L'occasion de poser quelques questions à Paul Anderson, histoire de tenter de percer le mystère de cette musique irrésistiblement belle.

TRAM - by Joe DillworthPeux-tu nous raconter un peu la genèse de Tram ?
Je jouais déjà dans un groupe avec Nick avant Tram. Il s'appelait Binhoker et c'était un groupe punk trash. Je ne chantais pas, mais j'écrivais les paroles. J'avais envie d'essayer quelque chose d'autre, donc j'ai quitté le groupe et passé à peu près six mois à écrire des chansons qui sont apparues plus tard sur " Heavy Black Frame ". Pendant cette période, Nick et moi jouions sur scène avec un groupe d'amis à nous, Broken Dog. Clive et Martin, de Broken Dog, sont devenus membres de la formation live de Tram également. J'ai été contacté par un petit label du nom de Piao ! qui a sorti nos deux premiers singles et plus tard, " Heavy Black Frame ", qui avait été enregistré dans le studio de Broken Dog en 1999.
À cause de nos charges de travail contraignantes, Broken Dog et Tram ont décidé de se concentrer sur leurs propres projets. Et puis c'est également à ce moment-là que Piao ! a décidé de fermer ses portes et donc nous n'avions plus de contrat. Ensuite nous avons signé avec Setanta et Jetset pour les Etats-Unis et nous avons alors pu installer notre propre studio d'enregistrement, avec à sa base un ordinateur. Nous n'avions aucune expérience préalable de l'informatique musicale, donc nous avons passé pas mal de temps à lire des manuels, d'où le titre de l'album ! Pour tenter d'élargir le son de Tram, nous avons fait appel à de nombreux musiciens parmi lesquels des cordes et des bois qui ont tous été enregistrés dans ma chambre ! J'espère qu'avec l'expérience de celui-là le prochain album ne sera pas aussi stressant !

Vous avez sans aucun doute évolué depuis " Heavy Black Frame " : le son est plus riche, plus rond… est-ce juste dû à la différence de technologie utilisée pour l'enregistrement ?
La technologie nous a effectivement bien aidé, car nous avons pu travailler avec plus de pistes simultanément, mais je pense que davantage contrôler la production nous a permis d'être plus aventureux en matière d'arrangements. J'ai aussi fait un effort conscient pour faire évoluer le son du deuxième album par rapport au premier. " Heavy Black Frame " était bien plus économe et sombre, alors que " Frequently Asked Questions " est légèrement plus optimiste.

Votre album précédent s'appelait " Heavy Black Frame " et sur la pochette du nouveau on voit la carcasse (" frame ") d'un avion, y'a-t-il un lien ?
Non, pas vraiment, nous aimions juste la photographie, il y a quelque chose en elle qui va bien avec le contenu de l'album. La photo du manche à air derrière a été prise sur un terrain d'aviation désaffecté en Ecosse, près du studio où nous avons enregistré une bonne partie de " Heavy Black Frame ".

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews