Trembling Blue Stars - The Last Holy Writer

album de la semaine du 01/08/2007, par Christophe Dufeu | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

TREMBLING BLUE STARS - The Last Holy Writer
(Elefant / Abeille Musique) [site] - acheter ce disque

TREMBLING BLUE STARS - The Last Holy WriterPourquoi certaines voix nous touchent-elles plus que d'autres ? Dans le cas de Bobby Wratten, leader des Trembling Blue Stars (et l'une des anciennes têtes pensantes des Field Mice), cela reste un mystère. Ce n'est visiblement pas une question de technique mais la voix blanche, presque transparente, du chanteur laisse apparaître à qui l'écoute toute une palette d'émotions pastel que même Beth Arzy (l'autre voix, pourtant très belle mais peut-être plus formatée, de Trembling Blue Stars) peine à égaler. Et quand ces voix sont au service d'un album comme "The Last Holy Writer", pas question de faire la fine bouche : Wratten déploie ses mélodies superbes sur des arrangements assez classes : rythmiques électroniques délicates ou batterie discrète, arpèges de guitares aux profondeurs somptueuses, synthés en nappes aériennes... La formule, sur des morceaux pop comme "November Starlings" ou "From a Pale Blue Rosary" (chanté par Beth Arzy) fait merveille. "Darker, Colder, Slower" durcit légèrement le ton avec des guitares plus agressives dominées par la voix planante de Bobby Wratten ; la parenthèse saturée a un petit air de déjà vu mais reste tout à fait délectable. "Statue to Wilde" s'étire avec nonchalance et élégance. On mesure aussi sur la longueur de l'album l'influence que Talk Talk a eu sur le chanteur-auteur-compositeur : une chanson comme "Sacred Music" doit certainement beaucoup au groupe britannique avec ses nappes de synthés magnifiquement accompagnées, sur la fin, par un violoncelle... mais on trouve aussi des liens de parentés avec la bande de Mark Hollis sur d'autres morceaux comme "Coldest Sky". Et si l'album, de ses titres au design de la pochette (des vitraux), dégage un petit parfum suranné de religiosité, on se laissera vite convaincre d'effectuer de temps à autre un petit pèlerinage pop vers ce "The Last Holy Writer" formidable.

Christophe Dufeu

By False Lights
Idyllwild
Sacred Music
This Once Was an Island
Coldest Sky
Schnee Gletscher Glas
November Starlings
Darker, Colder, Slower
From a Pale Blue Rosary
Say Goodbye to the Sea
Tenth of Always
Statue to Wilde


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals