Tue-Loup - Interview

28/11/2005, par Luc Taramini | Interviews |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Vous êtes allés enregistrer "La Belle Inutile" au Maroc en 1999, il y avait un côté "groupe dans le vent" ?

On a enregistré dans un Riad, en live. C'était une opportunité, sans plus. Avec le recul, je trouve que la Belle Inutile est notre disque qui sonne le mieux. Il a un son incroyable. Enfin bref, tout ça pour dire que moins nos albums se vendent et plus on a de liberté créative. Et on a d'autant plus envie de jouer ensemble.

La précarité comme gage de longévité alors ?
On ne fait pas une musique immédiate, c'est un fait. Le seul moyen dont on dispose pour être peut-être un jour reconnu, c'est de continuer à en faire. Au fil des albums, on a malgré tout réussi à se créer un petit public. Beaucoup de gens nous suivent depuis le début. On en a perdu en route quand on a changé de direction musicale mais on en a aussi gagné.

Prenez-vous plus de plaisir sur scène qu'auparavant ?
Maintenant, enfin, on s'amuse. On a mis du temps, c'est vrai. Au début, on était super crispé pour ne pas se planter. On ne devait pas être très agréable à regarder. Maintenant, c'est plus vivant. Je ne me roule pas encore par terre mais on échange, on est plus libéré. Les compositions récentes nous donnent plus de marges de manœuvre. Un titre comme "Les Encoches" possède une intro qu'on rallonge sur scène. C'est moi qui décide de laisser jouer ou pas en rentrant avec le chant. La guitare et le piano improvisent sans problème. C'est agréable. Je suis au milieu de tout ça comme un petit chef d'orchestre, sans prétention aucune.

Après vos débuts très médiatisés, est-ce que les médias spécialisés continuent tout de même à vous suivre ?
Sur cet album, je n'en sais encore rien. Pour le moment, une chronique est parue dans les Inrocks. Naïve, notre label, fait un gros boulot pour nous, notamment sur la promo France Inter. Mais ça démarre doucement.

Qu'est-ce que tu écoutes en ce moment ?
J'adore Fred Poulet, je trouve que son dernier album est génial. Il n'y a pas beaucoup de chanteurs français que j'apprécie. Il y a Murat, Fred Poulet, Renaud Papillon Paravel et Laetitia Sheriff mais elle ne chante pas en français. Sinon, j'ai acheté le dernier album de Zita Swoon. J'ai vu leur concert récemment à Vendôme. C'était fabuleux. J'ai pris une claque en les écoutant. Musicalement, c'est très bien arrangé. J'écoute pas mal de jazz aussi, E.S.T. notamment, et John Oswald, un saxophoniste qui a bossé avec David Sylvian, Marc Hollis et Robert Fripp. C'est de la musique "ambient".

En fait, tu aimes ce qui n'est pas formaté ?
Oui, d'ailleurs, c'est pour ça que j'aime ces groupes belges. Tu ne peux pas classer leur musique. Elle part dans tous les sens. En France, on est assez réac' sur la musique. Tous les deux ans, on nous balance la nouvelle vague de la chanson française. Il y a une nostalgie de la grande époque de Brel. D'une certaine chanson à texte. Faut arriver à dépasser ça. Heureusement, il y a des gens qui sortent du lot. Camille, par exemple, il faut reconnaître qu'elle a fait un album original et bien écrit.

Merci au stagiaire presse de chez Naïve (qui devrait être mieux payé d'ailleurs, soit dit en passant...)

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews