V/A - Umbrellas in the Sun

29/09/2005, par Ursagraph | DVD |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

V/A - Umbrellas In The Sun
(Les Temps Modernes) - acheter ce DVD

V/A - Umbrellas In The SunHeureux les Temps Modernes qui, à l'instar de Soul Jazz ou Vadim Music dans leurs styles respectifs, replacent dans nos oreilles des pans entiers de la musique pop. Suite logique et en image de la brouette de rééditions que le label a déjà exhumée, cette compilation regroupe une - infime - partie des vidéos tournées à petit budget par les formations de Factory UK, Factory Benelux et sa descendance belge Les Disques du Crépuscule.
Plus de la moitié des "clips" ici présents étaient sortis en 82 et 85 sous la forme de VHS (pour les puristes, sous les numéros de catalogue Fac 56 et 137). Mais outre le confort sonore et visuel, premier attrait de cette restauration, le choix des artistes retenus frôle le sans faute. Si les vidéos de The Names, Crispy Ambulance, New Order, Section 25 ou les Minny Pops avaient donc déjà eu les faveurs d'une compilation vidéo, cette dernière est aujourd'hui introuvable.
"Umbrellas in the Sun" présente en deux heures une séance de rattrapage à la pochette élégamment illustrée par Benoît Hennebert, déjà designer attitré des Disques du Crépuscule. Qui a déjà vu à la télé le clip kitsch du "Boy from Ipanema" d'Isabelle Antena en chemise hawaïenne, la mise en scène nouvelle vague de "the Shining Hour" de Kalima ou Vini Reilly (the Durutti Column) geignant ses complaintes éthérées au milieu d'un parc désert ?
Il s'agit donc de la dernière tentative - réussie - de décollage d'étiquette fomentée par LTM pour déconcerter les sceptiques qui associaient indéniablement Factory et Crépuscule à un repère de romantico-goths torturés. Du dansant "Sluggin' fer Jesus" de Cabaret Voltaire à la pop minimale de Berntholer (un des seuls vrais clips de cette collection d'extraits de concerts et d'enregistrements studios), ces images brillent plus par leur qualité de documents rares que par une avant-garde artistique décoiffante (quoique certaines coupes de cheveux...).
Une compilation qui, même sans les images, permettra aux novices de découvrir cette merveilleuse aventure de labels jumeaux dont on regrette aujourd'hui l'heureuse mélancolie européenne.
Au vu de la matière restante, on ose espérer un second volume avec The Wake, O.M.D., 52nd Street, Tunnelvision ou encore Jazz Defektors.

Ursagraph

Antena - The Boy From Ipanema
A Certain Ratio - Back to the Start
Josef K - Sorry for Laughing
Cabaret Voltaire - Sluggin Fer Jesus
Marine - A Propositio dei Napoli
Section 25 - New Horizon
The Names - Nightshift
Durutti Column - Marie-Louise Gardens
New Order - Everything's Gone Green (live)
Crispy Ambulance - The Presence
Minny Pops - Dolphins Spurt
Malaria! - White Sky/White Sea (live)
Tuxedomoon - Litebulb Overkill/Jinx (live)
Berntholer - My Suitor
Thick Pigeon - Wheels Over Indian Trails
Paul Haig - Heaven Sent (live)
Kalima - Trickery
Stockholm Monsters - Partyline
Swamp Children - You've Got Me Beat (live)
Kalima - The Smiling Hour
Quando Quango - Go Exciting (live)
Marine - Une Soiree Avec... (28 minute film)

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews