Unkle - War Stories

album de la semaine du 11/07/2007, par David Larre | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

UNKLE - War Stories
(PIAS) [site] - acheter ce disque

UNKLE - War Stories Après une introduction en teaser cinématographique, les nouvelles aventures de la formation UNKLE semblent reprendre à peu près là où le précédent album "Never, Never, Land" les avait interrompues : piano et envolées de cordes, musique épique virant au progressif sur la fin pour emberlificoter quelques fils de guitare en fétiche psychédélique. Une même puissance de feu propulsée dans l'espace. Mais, plus que ses prédécesseurs, peut-être plus sûr de son esthétique, "War Stories" fait parler la poudre en brandissant les guitares comme armes à feu, et délaisse, à leur profit, les constructions électro-cinématiques et les rythmiques hip hop. "Hold My Hands", chanté (grande première) par James Lavelle himself, précise la donne : rythmique tout d'abord métallique puis élastique, guitares corrosives, refrain évident avec un rien de Ian Curtis dans les parties faibles ("Million pieces broken... Secrets everywhere "), et puis à nouveau un embrasement des guitares (merci, Queens of the Stone Age) sur la fin. "Restless" ne laisse ensuite, comme son nom l'indique, aucun répit à l'auditeur, et enchaîne Josh Homme à une rythmique big beat efficace partie défier la galaxie (bounce) tout entière. Voilà, quatrième titre, deuxième énorme tube en puissance dans un ensemble qui n'en manque pas. Même l'énigmatique premier single "Burn My Shadow" (dont tu peux voir le clip là : http://www.myspace.com/unkle), morceau à détente alternativement lancée et stoppée, ne dépare pas : la rythmique et les guitares sont anguleuses à souhait, la voix de Ian Astbury (The Cult) a le côté sépulcral qui convient, tout cela se tient très bien. Çà et là, un morceau plus doux, mais non moins entêtant ("Price You Pay", "Persons & Machinery", "Twilight"), réajuste l'équilibre. L'ensemble, sans détoner complètement dans la discographie (le morceau de clôture porte vraiment la signature du groupe) présente une cohérence inédite qui pourrait attirer au groupe une nouvelle audience, chance qu'il ne va pas laisser se perdre en faisant la tournée des festivals cet été. A ne pas manquer, au moins pour découvrir ce qu'il advient de cette puissance sonore.

David Larre

A lire aussi : l'interview de James Lavelle

(Intro)
Chemistry
Hold My Hand
Restless (Feat. Josh Homme)
Keys to the Kingdom (Feat. Gavin Clark)
Price You Pay
Burn My Shadow (Feat. Ian Astbury)
Mayday (Feat. Duke Spirit)
Persons & Machinery (Feat. Autolux)
Twilight (Feat. 3 D)
Morning Rage
Lawless
Broken (Feat. Gavin Clark)
When Things Explode (Feat. Ian Astbury)



Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals