Pendant ce temps aux USA... - Sebadoh / Trans AM / Bailter Space

07/02/1999, par Eric Bensel | Autre chose |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

A l'exception des punkeurs Fugazi, aucun combo américain ne profite d'autant de crédibilité indé que le trio SEBADOH. Formé il y a une décennie par Lou Barlow (qui était à l'époque bassiste pour les dieux de grunge Dinosaur Jr.), SEBADOH accueillit un mélange d'influences paradoxalement opposées et embrassantes: le punk, l'indé et les ballades qui font pleurer. Effusant ni la perfection rock de Bakesale (1994) ni l'instabilité créative de Harmacy (1996), The Sebadoh ouvre la porte de collaboration parmi tous les trois membres du groupe, et le résultat est un album moins "solo" et plus intégré.

Sebadoh - The Sebadoh

 

La belle ville de Chicago semble avoir monopolisé tous les meilleurs groupes instrumentaux. Avec les artistes du label Touch And Go (the Dirty Three, Don Caballero) et Thrill Jockey (Tortoise, Oval et autres), le Windy City comprend très bien que pour se faire écouter, il faut souvent se taire. Même les washingtoniens TRANS AM (sur le label Thrill Jockey) sont au courant. Ce trio infuse de l'ironie dans le prog rock et des manipulations électroniques dans les voix et les instruments. Belle bizarrerie.

Trans Am - Future World

 

Depuis les débuts de l'hibernation de Kevin Shields en 1992, les mugissements rêveurs et les voix languissantes ne se réfèrent plus exclusivement à son groupe My Bloody Valentine. Pas question de se demander pourquoi : le pop ronronneux existe depuis longtemps en Nouvelle Zélande.BAILTER SPACE préfère habiter actuellement à New York City, mais leur faible pour le pop lugubre émane sans aucun doute de l'hémisphère Sud.

Bailter Space - Solar.3

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog