The Vines - Winning Days

05/05/2004, par Etienne Sautereau | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

THE VINES - Winning Days
(Capitol Records)

THE VINES - Winning DaysIl y a deux ans, the Vines livrait avec "Highly Evolved" un premier album on ne peut plus efficace et au succès incontestable. Violence grunge et morceaux "légers" composaient cet album pas mal. Comme ces vins du nouveau monde, the Vines s'appuie sur l'utilisation mesurée de certains cépages reconnus. Rien de surprenant donc de retrouver pêle-mêle les Beatles, Nirvana, Suede… Le groupe est mené par Craig Nicholls, compositeur au talent certain et à l'apparente tête à claques. Le deuxième album, "Winning Days", est du même tonneau : une poignée de chansons de velours entoure des morceaux écrits sur du papier de verre (petit grain quand même). Il est produit par Rob Schnapf, qui a déjà participé à des albums de Beck ou Elliot Smith et est lancé par un imparable "Ride", guitares en avant sonnant la charge. Un morceau décapant qui place l'album sur un rythme… soutenu. The Vines embraye ensuite avec un sauvage et moins fédérateur "Animal Machine". Une tendance qui se poursuit avec "TV Pro". Puis vient le temps des ballades léchées, des moments un peu plus poétiques, avec "Autumn Shade II" (car il y avait déjà un "Autumn Shade" sur "Highly Evolved") ou de "Winning Days". D'autres compositions comme "She's got something to say" naviguent habilement entre ces deux tendances, accentuant davantage la schizophrénie d'un groupe ou de son leader qui adore vous asséner un bon coup de pelle sur la tête après vous avoir susurré sa plus douce ritournelle. The Vines se distingue comme un groupe vraisemblablement doué et prometteur. C'est clair, pour mes petites oreilles inexpérimentées et enclines à flotter en cadence au premier tube bien amené, l'écoute de "Winning Days" a fait mouche. Pour les autres, l'ensemble sonnera peut-être malgré les bonnes intentions comme un pétard mouillé. En tout cas, si ce n'est pas forcément pour ce coup-ci, les jours victorieux ne sont pas loin.

Etienne

Ride
Animal Machine
TV Pro
Autumn Shade II
Evil Town
Winning Days
She's got Something to Say
Rainfall
Amnesia
Sun Child
Fuck The World

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews