VivaL'AmericanDeathRayMusic! - A New Commotion, a Different Tension

31/03/2005, par Luc Taramini | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

VIVA L'AMERICAN DEATH RAY MUSIC - A New Commotion, A Different Tension
(Trans Solar Records / Pias)

VIVA L'AMERICAN DEATH RAY MUSIC - A New Commotion, A Different TensionQuand on habite Memphis, que plane l'ombre tutélaire d'Elvis, que l'on est jeune, plein de fougue et que l'on s'ennuie ferme, il y a de fortes chances pour tomber dans la marmite du rock'n roll avec une frénésie sauvage.
C'est, en somme, de cette manière que l'on pourrait résumer Viva L'American Death Ray Music, combo tempétueux et poseur dirigé d'une guitare de fer par Nicholas Ray (seul membre permanent et également guitariste de Monsieur Jeffrey Evans '68 Comeback). Formée en 2000, la formation affiche déjà 3 albums au compteur qui traduisent l'urgence d'une musique juvénile et tranchante comme une lame de rasoir. Pour ce nouvel album, Nicholas Ray est allé débaucher un bassiste et un batteur naviguant dans les eaux troubles de la scène garage locale. Et c'est avec une belle amnésie que ces trois-là se jettent à corps perdu dans le revival punk '77 à grands coups de riffs de guitare rêches empruntés aux Buzzcocks et aux Stooges. "A New Commotion, a Different Tension" n'invente hélas rien mais se contente d'offrir une énième mixture rock'n roll pur jus (de chaussette) qui lorgne du côté de ses idoles célestes, les Velvet Undergound, Moderns Lovers & Co. A des années lumière d'un groupe tout aussi primaire que les Yeah, Yeah, Yeahs, qui ont -pour le coup- vraiment la classe, VADRM fait passer son manque d'inspiration pour une œuvre arty qui sent malheureusement un peu l'esbroufe.
On passe quand même un très bon moment avec des hymnes concis comme "Blue Cars", "Sycophant" ou encore "The New Age" mais paradoxalement, la personnalité du groupe s'esquisse davantage dans le bonus track "Coconuts" susurré et apaisé et quelques tentatives bruitistes (en intro et outro). On sort de ce disque à la fois dubitatif et touché par la naïveté avec laquelle le groupe jette toutes ses forces dans la bataille en croyant sincèrement à ce qu'il fait.

Luc Taramini

B1 01 J2091
The New Age
Sycophant
Push And Pull
New Commotion
What The Girls Say
Blue Cars
Oh ! Libertine
Any Given Hour
Coconuts
Dub


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews