Waldeck - Balance Of Force

15/10/1998, par Florian F | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

WALDECK - Balance Of Force
(Spray/BMG)

Affamés de Bristol sound, âmes errantes à la recherche d’un nouveau Portishead ou Massive Attack, Waldeck semble être de taille à apaiser vos penchants pour le spleen trip-hop. Et pourtant ce n’est pas d’Angleterre que vient cette formation, mais d’Autriche. Révélée par le duo downtempo de choc Kruder&Dorfmeister, la scène électronique Vienoise n’en finit pas d’étonner : ainsi Klaus Waldeck, entouré de programmeurs/musiciens talentueux et d’une chanteuse à la voix magnifique, présente avec Balance Of Force un album troublant et noir. En orfèvre d’un trip-hop épuré de toutes boursouflures, Waldeck réussit à marier jazz décadent et house ralentie (Slaapwagen) ou encore dub et hip-hop, tout en gardant un son unique et spacieux. Les morceaux chantés par Joy Malcolm sont de magnifiques symphonies, à la fois froides et désespérées, parfaitement soutenues par des rythmes écorchés. Car si l’album se clôt sur un Moon relativement optimiste, c’est avant tout l’ œuvre de musiciens torturés, le témoignage de doutes qui constitue le fond de ce disque. Un sentiment de mal-être dont le chant de Brian Amos sur Superpopstar est le plus représentatif. Le plus beau concentré de noirceur de ces temps ci. 

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


  1. Defenceless
  2. Spy Like An Angel
  3. Children Of The Ghetto
  4. Slaapwagen
  5. Aquarius
  6. Northern Lights
  7. Wake Up
  8. Superpopstar
  9. Death Of a Piano Salesman
  10. Moon

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals