The White Stripes - Get Behind Me Satan

30/06/2005, par David Dufeu | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

THE WHITE STRIPES - Get Behind Me Satan
(Beggars / Naïve) [site] - acheter ce disque

THE WHITE STRIPES - Get Behind Me SatanLa guitare qui ouvre le nouvel album des White Stripes sent les eighties à plein nez, tendance hard synthétique ; deuxième titre, "The Nurse" : pseudo-ritournelle sur une mélodie aux marimbas régulièrement sabotée par des guitares tordues. On commence à se demander ce qui a pu justifier une impatience aussi fébrile (alors qu'on le sait très bien : l'imposant "Elephant", flamboyant de bout en bout, et qui fournissait au monde MTVzé le seul tube planétaire purement rock depuis les Kinks.)
Fort heureusement, après ces petites lubies sans conséquences, on découvre onze titres à la hauteur de nos espérances ; respectant leur dogme à la lettre (pas de machines, deux ou trois instruments, et une voix), Jack et Meg en utilisent tous les modes. Sur le bien nommé "Instinct Blues", ou sur "Red Rain", cela donne un blues lourd et électrique qui rappelle à la fois les précédents albums du groupe et le tout premier "Led Zeppelin". Quand Jack troque sa guitare pour un piano - ce qui lui arrive très fréquemment - c'est avec un lyrisme qui renvoie à nouveau aux seventies - comme sur l'incroyablement stonien "Forever for Her (is Over for Me)".
Et puis il y a la voix de Jack White - c'est presque indécent de chanter comme ça aujourd'hui : de façon à la fois expressive et décomplexée, toujours classe même quand il la pousse, rappelant plus que jamais Robert Plant (décidément) mais nous épargnant les mugissements plaintifs du blondinet, la voix de Jack lance les morceaux sur orbite. Elle les catapulte d'entrée dans une dynamique qui n'a rien de nostalgique, mais qui se sert à merveille de l'énergie du rock, du blues ou du folk, à l'instar de l'acoustique "Take, Take, Take" : une guitare et trois accords, un piano et quelques notes, la batterie brute de Meg, et la voix fait le reste. Le tube de l'album.
Qui a parlé de tournant dans la carrière des White Stripes ? Si le piano ou quelques percussions ont apparu, c'est pour mieux rendre hommage au rock qu'ils ont toujours pratiqué : passée l'introduction un brin maniérée, "Get Behind Me Satan" retrouve désinvolture et classe : un manifeste dénué de tout passéisme, énergique, audacieux, et vibrant.

David Dufeu

Blue Orchid
The Nurse
My Doorbell
Forever for Her (Is Over for Me)
Little Ghost
The Denial Twist
White Moon
Instinct Blues
Passive Manipulation
Take, Take, Take
As Ugly As I Seem
Red Rain
I'm Lonely (But I Ain't That Lonely Yet)


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals