Willard Grant Conspiracy - Interview

05/04/2006, par Luc Taramini | Interviews |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien


Quinze minutes, c'est court pour interviewer Robert Fisher, le volubile chanteur du groupe américain Willard Grant Conspiracy qui sort ces jours-ci son sixième album studio. La porte s'ouvre, Robert me donne une poignée de main chaleureuse. Il a rasé sa longue barbe de biker et laisse apparaître une peau de rouquin. "Au suivant" me lance-t-il d'un air goguenard, jouant le psy en consultation. Je lui propose aussitôt de m'allonger sur le canapé pour faire l'interview. La plaisanterie tourne court, le temps presse. "Take a chair"...

J'ai lu dans le communiqué de presse qu'on vous définissait comme le plus grand proto-garage-folk-rock band du monde. Qu'est ce que tu en penses ?
Quoi ??? Ça ne veut rien dire. Je pense que nous jouons simplement du rock et que nous aimons différents styles qui se répercutent plus ou moins dans notre musique. Les critiques adorent coller des étiquettes mais ça ne signifie rien pour nous. Je ne sais même pas ce que ça veut dire "Americana". Nous jouons du rock !

Vous avez passé les deux dernières années en tournée. Est-ce que "Let it Roll" est un album écrit sur la route ?
On ne peut pas vraiment parler d'album écrit sur la route, il serait plus juste de dire que ces nouvelles chansons ont été longuement testées sur scène avant d'être enregistrées. La principale idée qui présida lors de l'enregistrement c'était de pouvoir capter l'énergie brute que le groupe dégage sur scène sans sacrifier la façon d'enregistrer un vrai album studio. Je pense qu'on y est parvenu car la combinaison de l'enregistrement live et des overdubs donne ce résultat très organique.

Comment se sont passées les sessions d'enregistrements ?
Essentiellement en deux temps. La semaine que nous avons passée à Ljubljana (Slovaquie) fut intercalée entre les dates de notre dernière tournée européenne. C'est l'un des meilleurs studios dans lequel il m'ait été donné de travailler. Le fait que nous étions entourés de nombreux amis a rendu ce moment inoubliable.

Quel est l'esprit de "Let it Roll" ?
Et bien, le terme "Let it Roll" résume un peu tout ça. C'est une formule un peu familière qui veut dire "voir venir", "laisser aller". Ça signifie aussi s'engager à fond, mettre de la bonne volonté. Je pense que ce titre convient parfaitement à ce disque qui traduit bien notre état d'esprit au sein du groupe.

La consigne c'était "jouer"...
Oui, brancher et jouer. Notre idée, c'était quand même de faire quelque chose de différent du précédent mais sans but précis, sans directive. C'est pour cette raison que le disque joue aux montagnes russes alternant des phases calmes et des montées en puissance. Il y a pas mal de variations d'atmosphères comme dans un concert.

Alors pourquoi ne pas avoir enregistré un album live ?
Parce que nous l'avons déjà fait par le passé. Là, nous avions de nouvelles compositions. Et puis nous ne voulions pas capter l'atmosphère à un instant T. Nous cherchions plutôt à mettre à profit le courant qui circule entre nous.

En quoi est-il différent de ce que vous avez fait auparavant ?
J'espère que tous nos albums sont différents les uns des autres. Je n'aime pas me répéter, ça n'a aucun sens. Maintenant dire en quoi il est différent des 5 autres albums studios... ce n'est pas à moi d'en juger mais à ceux qui écrivent, non ?

Vous avez l'habitude de faire appel à de membres d'autres formations (Lambchop, Walkabouts...), combien de musiciens ont été impliqués sur ce projet ?
Je n'ai pas vraiment compté le nombre de personnes qui ont participé à cet album mais si je fais un calcul rapide, disons... 16. Elles sont toutes membres du groupe à leur façon. Nous fonctionnons de manière très souple. Les musiciens que nous invitons ont chacun leur vie, leur boulot, leur famille. Ils vont et viennent en fonction de leurs disponibilités et chacun nous apporte un peu de son style et de son temps. Cela signifie que ceux qui ont des vies qui les empêchent de venir en tourner avec nous sont quand même considérés comme membre à part entière du groupe.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals