Woven Hand - Ten Stones

15/09/2008, par Xavier | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

WOVENHAND - Ten Stones
(Sounds Familyre / Differ-Ant) [site] - acheter ce disque

WOVEN HAND - Ten StonesDavid Eugene Edwards nous revient avec sa formation Wovenhand dans un album intitulé Ten Stones.
Il nous avait laissé en 2006 avec "Mosaic", album riche et complexe mais un peu déroutant dans la construction des chansons et son absence de réelles mélodies.
En cette rentrée 2008, il prend le contre-pied de ce postulat et revient à des chansons plus directes avec un son punk folk puissant et sans concession.
Les nostalgiques de 16 Horsepower et plus particulièrement de "Low Estate" vont se délecter à l'écoute des dix morceaux proposés.
Que ce soit avec "Beautiful Axe", "Not One Stone", "White Knuckle Grip" ou "Kicking Bird", on retrouve l'esprit du défunt groupe, ce qui peut s'expliquer notamment par la présence de leur ancien bassiste Pascal Humbert.
Bien évidemment, cet album conserve l'âme de Wovenhand avec des titres baignés de mélancolie et de recueillement comme "His Loyal Love" ou "Kingdom of Ice".
Edwards sait ne pas se claquemurer dans sa musique et se permet même une incursion dans la bossa nova d'Antonio Carlos Jobim avec "Quiet Night Of Quiet Stars".
Ce nouveau disque pourra, de prime abord, décevoir les amoureux de la première heure de Wovenhand et notamment de "Blush Music" qui ne retrouveront peut-être pas l'intense profondeur musicale des débuts.
Mais il paraît évident que les chansons écrites pour "Ten Stones" l'ont été en vue d'être jouées sur scène et nul doute que c'est là où tout leur potentiel sera le mieux exploité.
"Ten Stones" se veut donc plus direct que ses prédécesseurs, un peu moins subtil mais diablement efficace et permet surtout de trouver un compromis des plus réjouissants entre 16 Horsepower et Wovenhand.
La foi animant le charismatique eucharistique Edwards transcende cet album, sans jamais le transformer en prêche pesant et creux.
Cet artiste n'oublie jamais que c'est la musique au service de son message qui prime, et c'est ce qui donne au groupe toute sa saveur et la ferveur qu'on peut ressentir en s'abandonnant à son écoute.

Xavier


A lire également, sur Woven Hand :
la chronique de "Mosaic" (2007)
la chronique de "Consider The Birds" (2004)

The Beautiful Axe
Horsetail
Not One Stone
Cohawkin Road
Iron Feather
White Knuckle Grip
Quiet Nights of Quiet Stars
Kicking Bird
Kingdom of Ice
His Loyal Love

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews