Et avec son timbre étrange et son attrait pour le bizarre, c'est Lil Wayne dans ses moments les plus allumés qu'il évoque, comme tous les rappeurs étranges de saison. Young Thug, cependant, va plus loin que tous dans l'insolite avec sa voix haut perchée, parfois au bord de l'étranglement, comme sortie d'un cartoon ("Picture Baby", "Tabernacle", le finale idéalement enlevé de "Fuck It"), et avec sa posture de rappeur au cerveau irrémédiablement grillé par les drogues.

"1017 Thug", en effet, est une autre mixtape dont l'enregistrement semble avoir reposé sur une ingestion immodérée de stupéfiants. Young Thug les célèbre explicitement d'ailleurs, que ce soit ce syrup dont il réclame à grands cris une double ration sur "2 Cups Stuffed", ou l'herbe nigériane sur ce "Nigeria" où il sonne particulièrement atteint. Ou bien il confine à l'absurde d'une manière que seul peut expliquer un état second, comme avec ce "Picacho" de malade psychiatrique où il compare ses diamants au pokémon Pikachu…

Ainsi Young Thug divague-t-il sur ce long "1017 Thug", prétendant même être sur le point de devenir E.T. sur le titre "Shooting Star". Il n'en est pas loin, en effet, démontrant que le nom le plus générique imaginable pouvait cacher la mixtape la plus extatiquement foutoir et délirante du début d'année 2013.