Cornershop

on 7/3/11 | permalien | Retour à la fiche artiste

Cornershop s'engage pour le Tibet (23/08/2011)
Le groupe anglais Cornershop, accompagné de la chanteuse Bubbley Kaur, a fait sienne la cause d'un Tibet libre. A la suite de bien d'autres artistes fort respectables, le groupe tente de médiatiser ce combat.
lire l'intégralité de l'article
Cornershop - Judy Sucks a Lemon For Breakfast (16/10/2009)
Bien qu'ils aient construits quelques albums entre 1997 et celui-ci, Cornershop reste, et restera, dans notre esprit toujours ancré en 1997 avec leur disque "When I Was Born For The 7th Time", qui s'imprimait dans une Angleterre en renouveau. Tjinder Singh, doté d'une aura aujourd'hui perdue, pouvait piétiner des icônes comme Morrissey sans impunité.
lire l'intégralité de l'article
Indomania (07/04/2004)
Après les hippies de Bénarès, après les ravers de Goha, l'Inde a gagné de nouveaux amis blancs : les bobos parisiens abonnés à Paris Première.
lire l'intégralité de l'article
Singles - Alfie, Alpinestars, Cornershop, Hefner (27/03/2002)

lire l'intégralité de l'article
Jason Falkner, Cornershop - Concert (20/02/2002)
Ce soir-là, les Parisiens branchés étaient allés voir Röyksopp à La Maroquinerie, voire Bobby Cohn on ne sait plus trop où. A la Boule Noire, Jason Falkner et Cornershop, espoirs d'avant-hier aux styles fort dissemblables, jouaient pour leurs fans (dont une moitié de Air, récents employeurs du premier). Un concert qui, curieusement, précédait la sortie de leurs nouveaux albums respectifs.
lire l'intégralité de l'article
V/A - 25 years of Rough Trade shops (19/12/2001)
Les temps sont durs pour les labels indépendants "historiques". Si Mute affiche toujours une santé florissante grâce à la fidélité de Nick Cave et, surtout, de Depeche Mode, la plupart de ses contemporains, nés également lors du bouillonnement punk-new wave, sont au mieux en demi-sommeil aujourd'hui.
lire l'intégralité de l'article
Cornershop - When I Was Born For The 7th Time (24/05/1998)
L'été arrive... il va falloir se trouver un morceau à écouter en boucle tout en regardant les vagues (on se passera des daubes habituelles genre les boybands), assis (ou couché, au choix) sur la plage et les filles en... heu... je m'écarte un peu trop.
lire l'intégralité de l'article

  • Facebook
  • Twitter
Retour à la fiche artiste

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals

les artistes