Pixies

on 28/5/12 | permalien | Retour à la fiche artiste

Bilan 2016 - Disparus, revenants et vétérans (28/12/2016)
2016, c'est l'année où plusieurs géants de la musique (dont bien sûr David Bowie et Leonard Cohen, que nous évoquons ici) ont tiré leur révérence. Heureusement, de grands anciens sont réapparus, en grande forme (The Monkees), ou ont simplement poursuivi leur route avec une constance qui les honore. Cela valait bien quelques lignes admiratives.
lire l'intégralité de l'article
Pixies – Head Carrier (10/10/2016)
Alors qu'on n'y croyait plus, les Pixies reviennent avec un nouveau disque, deux ans après « Indie Cindy » et treize depuis leur reformation.
lire l'intégralité de l'article
Festival Beauregard, Hérouville-Saint-Clair, 5-6 juillet 2014 (15/07/2014)
Si, pour des raisons logistiques, le festival Beauregard s'est limité pour nous cette année à deux jours (sur quatre), le week-end fut bien rempli. Compte-rendu entre averses (samedi) et soleil (dimanche).
lire l'intégralité de l'article
Pixies - Indie Cindy (30/04/2014)
Vingt ans après "Come On Pilgrim", "Surfer Rosa", "Doolittle", "Bossanova" et "Trompe le Monde", qu'attendre d'un nouvel album des Pixies ?
lire l'intégralité de l'article
Bernard Lenoir l'Inrockuptible - disque 2 (09/04/2013)
Durant quelques décennies, Lenoir a été l'un des passeurs essentiels de la musique indépendante en France ; retour sur quelques titres plus ou moins emblématiques qui ont marqué les amateurs de "musique pas comme les autres" et quelques générations de chroniqueurs de POPnews - disque 2
lire l'intégralité de l'article
Pixies - Zénith, Paris, le 15 octobre 2009 (21/10/2009)
J'étais déjà allé voir les Pixies lors de leur précédent passage à Paris (en 2004) et à vrai dire, j'étais un peu resté sur ma faim : ils avaient fournis une bonne prestation mais le son était très fort, sourd et saturé, et ça avait un peu gâché l'évènement (leur second concert était, paraît-il, beaucoup mieux de ce point de vue). En 2009, retour des Pixies sur scène au Zénith de Paris, avec le...
lire l'intégralité de l'article
Les enfers du paradis (28/08/2008)
Après avoir suivi avec beaucoup de plaisir et d'intérêt la première saison de "Desperate Housewives", j'avais un peu lâché les banlieusardes imaginées par Marc Cherry. Hier, je suis tombé sur la bande-annonce de la saison 4 sur Canal+, mais ce ne sont pas les images qui m'ont frappé. C'est le choix de la musique qui les accompagnait : une...
lire l'intégralité de l'article
Pere Ubu avait trop bu (16/02/2008)
Ambiance très électrique hier à Sons d'Hiver pour le concert de Père Ubu. Profil sociologique de la salle : anciens rockers quadras/quinquas de la petite couronne habitant maintenant un pavillon avec femme et enfants mixés à des djeuns imbibés qui voulaient faire le pogo. Ça gueulait des motherfuckers dans la salle et sur scène David...
lire l'intégralité de l'article
Polyéthylène, petit groupe deviendra grand (03/02/2008)
C'est un songwriting à l'ancienne que livre Polyéthylène, combo du sud de la France, sur "Invisible Man", son premier cinq titres autoproduit (le sixième titre, "101 stars", n'étant qu'un interlude de guitares amphétaminées). Très classique dans ses structures, les morceaux développent toutefois des constructions mélodiques...
lire l'intégralité de l'article
Retour aux sources punk pour Frank Black (14/06/2007)
Mercredi soir, Avenue de l'Opéra : une grosse poignée de privilégiés vient de réchapper à l'averse orageuse du jour ; mais si les personnes attroupées devant le "Paris Paris" sont privilégiées, ce n'est pas parce qu'elles ont réussi à arriver sèches jusque-là mais bien parce qu'elles vont assister à un concert de Frank Black dans une...
lire l'intégralité de l'article
Cannes en sons (1) : no rehab, thanks (29/05/2007)
J'ai dansé, à moitié torché à la vodka-canneberge, à quelques mètres de Catherine Deneuve sur "Last Night" des Strokes. Puis j'ai dansé à quelques mètres d'Elli Medeiros sur "Where Is My Mind ?" des Pixies - scène digne d'un vieux film d'Assayas. Puis j'ai dansé sur "Lost Weekend" de Lloyd Cole and the Commotions... (Merci à Anthony...
lire l'intégralité de l'article
De Paris au Deep South (01/05/2007)
J'ai vu "Paris s'éveille" d'Olivier Assayas à sa sortie, en 1991. A l'époque, je n'étais sans doute pas aussi cinéphile qu'aujourd'hui, mais j'enregistrais le "Cinéma de minuit" d'Antenne 2 sur le magnétoscope que mes parents venaient d'acheter (vous savez, ces machines qui engloutissaient des sortes de boîtes noires). Bizarre quand même...
lire l'intégralité de l'article
Pixies - loudQUIETloud (05/01/2007)
Difficile de ne pas considérer l'objet comme suspect ; pire qu'une valise abandonnée dans un couloir de métro en plein plan Vigipirate : un cinquième DVD des Pixies en l'espace de… 3 ans. Qu'attendre donc de ce "loudQUIETloud" à part une forme (à peine) subtile d'extorsion de fonds ?
lire l'intégralité de l'article
Pixies - Doolittle (01/01/2005)
En 1988, les Pixies avaient déjà signé un classique avec "Surfer Rosa", brillant rejeton du meilleur hardcore américain. Annoncé par le single "Monkey Gone to Heaven", morceau de bravoure du groupe, "Doolittle" allait pourtant dépasser ce coup de maître, prouvant du même coup que le rock était encore capable de surprendre et de se renouveler.
lire l'intégralité de l'article
Pixies - Bossanova (01/01/2005)
Bossanova !!! Amateurs de rythmes brésiliens, passez votre chemin : les Pixies n'ont pas changé et distillent toujours leur rock incandescent où la guitare flirte cette fois un peu plus vers la pop.
lire l'intégralité de l'article
Pixies - Zénith, Paris, 14 juin 2004 (23/06/2004)
Frank Black, redevenu Black Francis, discute avec Kim Deal, apparemment réconciliés et échange des sourires complices avec Joey Santiago. Sommes-nous en 1989 ? Non, en 2004 et les Pixies vont bien. Le groupe est en pleine forme, bien vivant et il a choisi d'en découdre avec le public qu'il traînera au K.O final deux heures plus tard.
lire l'intégralité de l'article
V/A - 25 years of Rough Trade shops (19/12/2001)
Les temps sont durs pour les labels indépendants "historiques". Si Mute affiche toujours une santé florissante grâce à la fidélité de Nick Cave et, surtout, de Depeche Mode, la plupart de ses contemporains, nés également lors du bouillonnement punk-new wave, sont au mieux en demi-sommeil aujourd'hui.
lire l'intégralité de l'article
Pixies - Come On Pilgrim, Surfer Rosa (01/06/1999)
"Doolittle" est le chef d'oeuvre sans conteste des Pixies, "Bossanova" est l'album le plus travaillé, mais pour ma part, c'est toujours vers les premiers jets du groupe que je retourne.
lire l'intégralité de l'article
Pixies - At the BBC (07/07/1998)
Une aventure comme on aimerait en revivre très souvent : la découverte des PIXIES, de ce son effrayant, des hurlements poussés par Black Francis, des guitares outrancières de Joey Santiago, de la basse Kim Dealesque ... bref une aventure qui fit très mal à nos oreilles plus habituées au son cotonneux des groupes du label 4AD (Cocteau Twins et Dead Can Dance en fers de lance).
lire l'intégralité de l'article

  • Facebook
  • Twitter
Retour à la fiche artiste

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals

les artistes