21 Love Hotel - Our Hearts Belong to The Storm

07/11/2008, par Frédéric Antona | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

21 LOVE HOTEL - Our Hearts Belong To The Storm
(Out of the Blue / PIAS) [site] - acheter ce disque

21 LOVE HOTEL - Our Hearts Belong To The StormOn dirait presque du David Lynch. Après avoir débarqué sur les ondes avec ce "Lonely Lady" remixé par Kid Loco en septembre dernier, voici le premier mini-album de 21 Love Hotel. Le disque, présenté comme la bande-son d'un film imaginaire, se déroule en sept tableaux, dans une ambiance de road-movie déjanté, entre "Bonnie and Clyde", "Dead Man" et "Lost Highway". L'époque de l'action reste incertaine : des éléments du début du 20ème siècle entrecroisent une modernité bien présente. Beaucoup d'ambiances nocturnes dans cet album : on oscille ici entre une country électrifiée ("Lonely Lady"), des comptines réalistes malsaines ("Ennui") et des ambiances façon Elysian Fields ("Gabriella's Wings"). Clémence Léauté livre ici des performances vocales variées et parfois sidérantes, à l'image de ce "Lonely Lady", entre Nancy Sinatra et cri primal, avec une petite pincée de Beth Gibbons pour faire bonne mesure. Portishead est bien présent dans cet album, notamment sur le morceau d'ouverture, cette grande pudeur et sensibilité dans la manière de représenter un monde qui s'écroule doucement. Les instrumentations reposent sur des guitares noyées d'écho et de réverbération, présentes davantage pour tisser des nappes sonores que pour en constituer un accompagnement rythmique véritable. L'ensemble de "Our Hearts Belong to The Storm" doit véritablement être envisagé comme une musique de film, chacun des morceaux étant relié aux autres par des extraits sonores de ce film virtuel. Cette particularité rend ce premier album particulièrement réussi, et présente effectivement un potentiel visuel considérable, à l'image du morceau "The Colour of the Rain". 21 Love Hotel marque une volonté d'imposer son propre univers dès son premier essai. Et bosser avec Kid Loco est définitivement une preuve de bon goût.

Frédéric Antona

The Ballad of Loreley
Lonely Lady
Ennui
Gabriella's Wings
The Colour of the Rain
I'm the Ocean

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews