Albums - Translucide, Snut, The Santiago Steps

17/04/2002, par et Gildas | Albums en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

TRANSLUCIDE - TranslucideTRANSLUCIDE - Translucide
(Auto-produit) - [Site]

Musique paysagiste hautement inspirée de la traînée de poudre post tout et rien, le premier album de Translucide comporte 8 titres où le groupe laisse libre cours à ses envies. Envies de créer une musique cohérente d'abord, envie de faire passe des textes travaillés ensuite. Autour d'un trio guitare-basse-batterie, Translucide amoncelle des effets de manches électroniques qui rajoutent des textures bienvenues à leurs compositions tout en nuances de gris. La musique du groupe mélange electro discrète et envolées acoustiques un peu comme Piano magic le ferait s'ils venaient de Honfleur. Le résultat bien qu'un peu délavé est très bien fait et chaque morceau se distingue par une douce mélodie élancée sur une batterie bien maîtrisée. Ce qui gène sur ce disque c'est le traitement de la voix. Le chanteur n'a pas l'assurance nécessaire pour porter ses textes ambitieux et le château de carte s'effondre sous le poids démesuré de cette voix trop maniérée. Cependant rien n'est perdu car sur ses 3 titres acoustiques et dès que Vinaya prend un peu d'aplomb, Translucide relève le nez et mérite vraiment son nom. (Gildas)


SNUT - Des régions dépasséesSNUT - Des régions dépassées
(Odette production)

Le label bordelais Odette production a déjà prouvé son sens du défi en sortant l'album de Microfilmure, un hybride improbable entre Dominique Petitgand et le free jazz. En présentant Snut, il relève encore une fois le gant de faire découvrir un groupe aux velléités dépassant la simple envie de se faire plaisir en donnant des concerts pour les copains. Snut c'est avant tout un duo qui essaye de faire évoluer la musique vers des sphères poétiques laissées de côté par la plupart du mainstream. Les musiques sont inspirées, légères, fluides et engageantes. Des mélodies post-rock formatées en chansons pop efficaces. Les paroles sont exceptionnelles, conceptuelles et dérangeantes, elle confrontent l'auditeur à une réalité vulgaire et bas du front. L'exercice serait une réussite totale si le chant prenait une forme différente. Les Snut sont fans de Diabologum, Programme et consort et, un peu comme leurs confrères de Polargirl, Donna ou Delicate Awol, ils optent pour un ânonnement morne qui affaiblit un peu la beauté de l'ensemble. Quand Thomas, le chanteur, se détache de ce chant maladroit ou quand les Freak de Microfilmure reprennent les choses en mains le temps d'un remix très réussit, ce disque devient très bon. A écouter pour la beauté des intentions et parce que l'on veut d'autres albums de ce genre, hors normes et aventuriers même si le chant les rattache un peu trop à la routine des groupes post-machin. (Gildas)


THE SANTIAGO STEPS - A-flutterTHE SANTIAGO STEPS - A-flutter
(Dorcal/Monster) - [Site]

Les Santiago Steps sont un charmant petit quintette californien dont "A-flutter" est le premier album. Un album très court (32mn et des poussières) de dix chansons pop gentiment énervées pour la plupart, à placer dans la lignée des Supergrass peut-être, en plus doux. Ils reprennent "I'm In Love With A Girl" de Big Star, assez anodinement. Leur son est excellent, compact, inoffensif et joli. Chris et Carolyn Davidson se partagent alternativement les chants, et je dois dire que la mignonne voix de Carolyn donne davantage de saveur à leur style de pop en peluche.
Si aucune composition n'est fulgurante, le groupe modèle une pâte sonore et musicale intéressante, qui pourrait très bien finir par prendre forme, gagner en envergure, et lui permettre d'imposer son univers. (Hugues)

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals