Albums - Celsa Fonseca, Marykate O'Neil, Kolja

11/06/2003, par Refau | Albums en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ALBUMS par Refau

CELSO FONSECA - NaturalCELSO FONSECA - Natural
(Crammed / Warner Jazz France)

Qu'un disque de bossa se retrouve dans ces colonnes n'est pas forcément une incongruité tant ce genre a inspiré et inspire toujours le monde pourtant peu enclin au métissage de l'indie pop.
Celso Fonseca a travaillé avec les grands noms de la musique populaire brésilienne (Bebel Gilberto pour n'en citer qu'une) mais ne s'était jamais essayé à l'aventure solitaire. C'est chose faite aujourd'hui avec ce magnifique "Natural". Tour à tour malicieux, roublard, mélancolique ou profond, le brésilien fait montre d'un indéniable talent pour les standards de ce qu'on imagine être une certaine idée d'une variété brésilienne intelligente. Ce qui peut nous faire penser que l'individu doit se trouver, au Brésil, quelque part pas très loin de la niche musicale occupée ici par...Benjamin Biolay. Et c'est un très grand compliment.

KOLJA - Demo 5 titres
(Green Factory)

Nouveau venu dans le paysage pop parisien, Kolja pourrait très rapidement s'imposer comme une figure incontournable dudit paysage. Arrangements pertinents, mélodies léchées et production intelligente font de cette démo une formidable démonstration de songwriting pop. Une voix parfois proche de celle d'un Guy Chadwick sert des textes pertinents et adultes, chantés dans un anglais sans faille.
Etonnant et prometteur.


MARYKATE O'NEIL - Mary Kate O'NeilMARYKATE O'NEIL - Mary Kate O'Neil
(Polaris / Mosaïc)

Deuxième sortie du label Polaris, cet album de Marykate O'Neil s'inscrit parfaitement dans la ligne artistique qui faisait la saveur du catalogue de Spirit Of Jungle. Guitares finement ciselées et chant enjoué soutiennent une power pop exemplaire telle qu'on en fait de moins en moins de nos jours. Ce disque éponyme est comme les premiers jours de chaleur estivale : jouissif et revigorant. Marykate a, en outre, une voix qui n'est pas sans rappeler celle de Natalie Merchant, ce qui complète à merveille le tableau d'une pop américaine astucieusement troussée. A mi-chemin entre les Mamas and Papas et les Throwing Muses.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals