Band of Ghosts - The Bag

03/05/2010, par Julian Flacelière | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

BAND OF GHOSTS - The Bag
(Autoproduit)

BAND OF GHOSTS - The BagPour un disque fait à la maison, avec les moyens techniques relativement réduits que cela induit, ce premier album n'a ni à rougir de sa comparaison avec d'autres disques de folk récemment publiés ni en vérité à regretter ses limites. Non que nous adhérions à la vieille rengaine selon laquelle un disque tire son charme de son caractère amateur, remarque parfois vraie mais dont la source est souvent plus idéologique, ou pour utiliser un mot moins laid, esthétique, que critique : il ne fait aucun doute que "The Bag" aurait pu être encore meilleur s'il avait bénéficié de l'arsenal d'un Midlake ou d'un Fleet Foxes, de l'expertise d'un ingénieur du son réputé et du soutien logistique nécessaire.

Nous ne disons pas que Thierry Lolon, principal artisan de Band of Ghosts, est un manche, loin de là, mais que réaliser un disque est chose tellement complexe, qu'un homme seul, à moins d'y passer des années ou d'être d'une rare polyvalence, ne peut consacrer à tous ces aspects autant de talent et d'attention. Nous affirmons par contre que le "charme" du disque, tant prôné par nos collègues, ne provient pas de son caractère "do-it-yourself", mais, ce qui est peut-être moins bienveillant et également moins méprisant, de la beauté de certaines compositions. Particulièrement réussies sont ainsi la piste d'introduction, "May Be Tomorrow", "You & Me & It", "Alternative Approach", "Modelling Clay", "The Mitch Dimitri Hotel".

L'ensemble n'est ni original ni fascinant, mais suffisamment bon pour ne pas donner envie au chroniqueur de remiser l'album au placard au bout de deux écoutes. Le chant, peut-être encore trop contraint, est expressif, et les parties de guitares parviennent sans affectation aucune à créer des atmosphères au pouvoir d'évocation immédiat. Minimaliste au regard des critères actuels, même en matière de folk, "The Bag" n'a pas la froideur habituellement associée à ce terme passe-partout, et le ton général s'avère de plus en plus plaisant à mesure qu'il devient notre intime.

Pour ce qui touche à la qualité des morceaux, le groupe rennais n'a d'amateur que le statut. Espérons qu'on ne soit pas les seuls à le remarquer et qu'un label décide de donner une chance à un groupe qui ne mérite pas qu'on le passe sous silence.

Julian Flacelière

May Be Tomorrow
A New Organ
You & Me & It
Alternative Approach
L'Ile
Modelling Clay
Hello Henri
On the Floor
The Mitch Dimitri Hotel
Psycho Danny
The Bag

 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews