Belle and Sebastian - Write About Love

08/12/2010, par Pierre Gourvès | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

BELLE AND SEBASTIAN - Write About Love
(Rough Trade / Beggars) [site] - acheter ce disque

BELLE AND SEBASTIAN - Write About LoveS'il y a un groupe qui a ma considération, c'est bien Belle and Sebastian. En moins de 10 ans, la formation écossaise fondée par Stuart Murdoch a complètement redessiné le paysage pop à sa manière, tout en gardant une grande discrétion sur la scène musicale. Le secret de Belle and Sebastian c'est l'étonnante capacité du groupe à rythmer une mélodie, à en choisir la sonorité (par la grande utilisation de corde et de la trompette), l'arrangement avec une clarté évidente, bercée par la voix de Murdoch et de Sarah Martin, reconnaissables à des années lumières. Les albums après les autres, le groupe a multiplié les expérimentations, s'essayant peu à peu aux sonorités électroniques (l'étonnant "The Boy With The Arab Strap", sorte de slam cosmique très sombre) et dont la spécialité est progressivement devenue les ballades dont les échos évoquent un certain imaginaire de l'enfance ("Family Tree" sur "Fold Your Hands..." ou "Belle and Sebastian" sur le tout premier EP).

Paradoxalement, le groupe génère une certaine indifférence parfois - connu surtout de nom pour beaucoup - alors que ces chansons derrière leur chaleur musicale, font preuve d'une bien plus grande maturité que beaucoup de productions actuelles à succès ne se permettent pas ("Mary Jo", sur le premier disque "Tigermilk", "Beautiful" sur le second EP)... cherchez l'erreur. Les deux derniers albums produits sur le label Rough Trade m'avaient néanmoins laissé un souvenir plutôt mitigé, déçu de ne pas retrouver ce parfum si particulier des premières productions. À défaut de l'avoir ressenti dans ce "Write About Love", il s'agit clairement là d'un retour à la pop chaleureuse des débuts, avec un je ne sais quoi d'érotique, comme s'il ne suffisait plus de conter de belles histoires...

Le titre de l'album a tout de même de quoi faire peur : un essai sur l'Amour, un sentiment aussi personnel que ses préférences musicales, justement. Alors comment fait-on ? Pour commencer, on choisit une bonne partenaire (de scène) pour une rencontre des genres inhabituelle (délicieuse voix sucrée sur "Little Lou, Ugly Jack, Prophet John", accompagné par un chanté de Murdoch en miroir, pour le seul morceau soul du groupe à l'heure actuelle). Ensuite on s'assure de ne pas tomber dans la monotonie en faisant son touche-à-tout, quitte à se contredire (douce ballade acoustique et mélancolique pour "Read Blessed Pages" contre Jpop acidulée et synthés CocoRosiens pour "Come On Sister"), ou à recycler ses premières amours ("I Want The World To Stop", redite passionnée du lointain single "Jonathan David"), sans jamais renier ses origines ("Write About Love", hommage aux sixties que le groupe n'a jamais écartées mais surtout "I'm Not Living in The Real World", déclaration enflammée où Dylan chante avec The Talkings Head et les choeurs de Arcade Fire). Derrière son pastiche pop maîtrisé, le groupe s'essaye à des compositions plus hybrides, comme il l'a toujours fait, mais qui sonnent ici un peu fausses au vu de la puissance des thèmes précités (le fade "Calculating Bimbo" face au duo Murdoch / Norah Jones ou le "Ghost of Rockschool" de trop, sans intention particulière). Que voulez-vous, l'amour n'est pas toujours au rendez-vous.

Ce "Write About Love" est, avec le recul de plusieurs écoutes, le meilleur album de Belle and Sebastian depuis "Fold Your Hands...", paru il y a près de 10 ans. Équilibré, maîtrisé, il réconcilie surtout le groupe avec ce qui a fait sa force à ses débuts : une alchimie étrange, un don pour transmettre la bonne humeur avec une énergie juvénile. La flamme musicale de nos Écossais ne s'est pas encore éteinte et c'est tant mieux pour eux ! Et pour nous aussi...

Pierre Gourvès

acheter ce disque


A lire également, sur Belle and Sebastian :
la chronique de "The BBC Sessions" (2009)
l'interview (2006)
la chronique de "The Life Pursuit" (2006)
l'interview (2004)
la chronique de "Dear Catastrophe Waitress" (2003)
la chronique de "Storytelling" (2002)
l'interview (2000)
la chronique de "Tigermilk" (1999)
la chronique de "The Boy With The Arab Strap" (1998)

I Didn't See It Coming
Come On Sister
Calculating Bimbo
I Want The World to Stop
Little Lou, Ugly Jack, Prophet John
Write About Love
I'm not Living in the Real World
The Ghost of Rockschool
Read the Blessed Pages
I Can See Your Future
Sunday's Pretty Icons


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews