Black Francis - Svn Fngrs

12/03/2008, par Christophe Dufeu | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

BLACK FRANCIS - Svn Fngrs
(Cooking Vinyl / PIAS) [site] - acheter ce disque

BLACK FRANCIS - Svn FngrsAprès quelques albums plutôt countrysants, Charles Thompson quatrième du nom marquait, avec "Bluefinger" et malgré quelques titres un peu faibles, un net et intéressant retour vers le punk-rock. Toujours en verve, et à nouveau sous son pseudo originel, Black Francis, parti pour enregistrer une ou deux faces-B, revient avec "Svn Fngrs", un sept-titres vraiment convaincant. Convaincant, car concis (sept morceaux en vingt minutes), car privilégiant l'efficacité de guitares rugueuses à l'artillerie lourde d'un guitariste solo verbeux et enfin, car sans mauvais morceaux et même - soyons positifs - avec quelques titres qui valent franchement le détour ; à commencer par "The Seus", introduction déjantée avec riff tordu de guitare, harmonica et voix dans tous les sens et dont le flow se rapproche du hip-hop (si, si je vous assure) - un petit plaisir qui rappelle "Ten Percenter" sur le premier album. Ensuite, avec "Garbage Heap", on atteint même un sommet : couplet avec voix haut perchée et accords saccadés, refrain pied au plancher, chanté avec un détachement qui évoque Bowie et fin délicieusement frustrante après 2mn50 : assurément un des meilleurs titres de Mister Black Francis depuis des lustres. Petite baisse de régime ensuite sur "Half Man", avant le galopant "I Sent Away" et sa batterie martiale et un "Seven Fingers" acoustique enlevé et typiquement blackien avec ses chœurs entre chant et râle... La basse de "The Tale of Lonesome Fetter", ballade qui s'étire agréablement, sait maintenir la tension avant le final assez pop de "When They Come to Murder Me". Bref, Black Francis a resserré quelques boulons (production nickel, chansons de bonne - voire très bonne - facture) et cela lui permet de flirter à nouveau avec la haute compétition. Chouette !

Christophe Dufeu

A lire également, sur Black Francis :
la chronique de "Bluefinger" (2007)

sous le nom de Frank Black :
Chronique de "Dog In The Sand"
Chroniques de "Black Letter Days" et de "Devil's Workshop"
Chronique de "Show Me Your Tears"
Chronique de "Honeycomb"
Chronique de "Fast Man Raider Man"

et aussi :
Concert au Batofar (2003)
Concert au Paris Paris (2007)

The Seus
Garbage Heap
Half Man
I Sent Away
Seven Fingers
The Tale of Lonesome Fetter
When They Come to Murder Me


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals