Black Rebel Motorcycle Club - Howl

13/09/2005, par Christophe Dufeu | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

BLACK REBEL MOTORCYCLE CLUB - Howl
(Pias) [site] - acheter ce disque

BLACK REBEL MOTORCYCLE CLUB - HowlEncore une fois, c'est une chanson entendue à la radio qui fait dresser l'oreille. Qui peut se permettre de reprendre le son des Stones de "Factory Girl" sans tomber dans la caricature ? La réponse, en 4 lettres, tombera quelques minutes plus tard de la bouche du DJ : BRMC. J'avais déjà succombé au premier album de ce groupe qui avait tout pour lui : des mélodies accrocheuses et puissantes appuyées par les voix des deux chanteurs, un taux d'hygrométrie dans le son qui doit toujours donner des sueurs froides à Phil Spector, et même une certaine arrogance - mêlée d'humour - dans le look et la présence scénique. Malgré un second album un peu en retrait, je me précipite sur cette dernière livraison. Le groupe a encore évolué : les guitares acoustiques sont beaucoup plus présentes, la production et les mélodies - toujours impeccables - semblent revenir d'un pèlerinage dans les états bordant le Mississippi (la présence de T-Bone Burnett, qui a produit la réjouissante bande-son du film "O Brother, Where Art Thou?" des frères Coen, n'y est probablement pas étrangère). Plus "roots", "Howl" laisse tension et nervosité à fleur de peau. Les (grosses) guitares n'attendent qu'un détour pour sortir ("Gospel Song"), la basse - toujours très présente - renforce encore les mélodies ("Weight of the world"), les claviers semblent échappés de chez Sparklehorse ("Howl") ou rappellent l'harmonium de Neil Young (sur le morceau caché), et un harmonica vient de temps à autre pousser son hurlement (comme sur le superbe "Fault Line"). La force de BRMC est de réaliser, comme sur leur premier album, un disque d'une grande homogénéité, sans morceaux faibles. Robert Levon Been et Peter Hayes, nourris notamment au rock anglais des années 80-90, reviennent jeter quelques fagots dans le brasier du rock américain pour faire encore monter la température outre-Atlantique : "Spread your love like a fever !".

Christophe

Shuffle Your Feet
Howl
Devil's Waitin'
Ain't No Easy Way
Still Suspicion Holds You Tight
Fault Line
Promise
Weight Of The World
Restless Sinner
Gospel Song
Complicated Situation
Sympathetic Noose
The Line

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews