Concert de dessins® de Barbara Carlotti et Christophe Blain le 1er février au Festival international de la bande dessinée

05/02/2014, par Benoit Crevits | Concerts |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Après Lescop / Bastien Vivès l'année dernière, c'est dans la salle pleine du Théâtre d'Angoulême que Barbara Carlotti a fait son entrée, accompagnée du dessinateur Christophe Blain qui nous a dernièrement régalé d'une BD intitulée "La fille", road-movie d'une femme aux cheveux rouges qui tombera amoureuse d'un cow-boy de petite taille... Barbara Carlotti a participé à cette BD en y faisant la bande-son. Autant dire que ces deux-là se connaissent bien.

carlotti angouleme

Très vite, Carlotti déploie sa pop luxuriante et cristalline. Le groupe composé de cinq garçons dont deux aux claviers, sort une musique pleine de nuances, d'inventivité. Les titres du dernier album seront bien présents mais, on aura eu la chance de réécouter certains titres plus anciens comme "L'idéal", "Vous dansiez", "Cannes" ainsi qu'une reprise magnifiquement réarrangée qu'elle fait régulièrement sur scène : "Message personnel" On aura également eu la primeur d'entendre les titres du EP "Cosmic Fantaisie" sorti il y a quelques jours : un EP stratosphérique flottant, plein d'humour à l'image de son émission de radio qu'elle anime divinement depuis la rentrée sur France Inter.

carlotti

Sur sa tablette géante projetée sur grand écran, Christophe Blain dessinera avec application. On aurait peut-être aimé voir plus de choses s'animer sous nos yeux plutôt que de le voir travailler sur certains détails qui lui ont pris beaucoup de temps.

En fin de concert, Barbara Carlotti invitera Blain à danser. Cela fut assez drôle de voir Christophe Blain mal à l'aise face à cette proposition s'en tirer finalement plutôt bien. Enfin, Blain ayant besoin d'un peu de temps pour terminer son dernier dessin, Barbara Carlotti commença à faire durer un peu les chansons, demandant à un public sans doute un peu lessivé par le festival de chanter avec elle. Sans trop de résultats, Barbara n'hésita pas à les remuer un peu. "Mais chantez, putain !" Et miracle, tout le monde se mit à écouter la grande prêtresse. Las d'attendre que Blain termine son dessin, Barbara Carlotti et ses musiciens quittèrent la scène, laissant leur partenaire un peu penaud devant sa planche à dessin numérique. Il les rejoindra néanmoins tout au fond de la salle pour un finale acoustique plein de classe et d'humour.  

Crédit 1ère photo : Copyright Clarisse Chopin - Mairie d'Angoulême 2014

Crédit 2éme photo : Benoit Crévits

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals