Frightened Rabbit - The Midnight Organ Fight

20/11/2008, par Florine | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

FRIGHTENED RABBIT - The Midnight Organ Fight
(Fat Cat / PIAS) [site] - acheter ce disque

FRIGHTENED RABBIT - The Midnight Organ FightLe premier album des Frightened Rabbit, "Sing the Greys" (2006), signé également chez Fat Cat Records, avait été salué par la critique. Cependant, le plus difficile pour un groupe étant de passer le cap du deuxième album, cela n'a pas effrayé ces trois lapins écossais qui ont profité de ces deux ans pour nous offrir un deuxième album de folk/rock teinté de pop britannique : "The Midnight Organ Fight". Première surprise : la basse est inexistante au sein de cet album, laissant la place aux guitares, à la batterie - et surtout la grosse caisse - et à la voix éraillée de Scott Hutchison. Cette dernière semble parfois être l'écho d'un terrible désespoir et mal être intérieur (d'ailleurs la pochette de l'album nous le rappelle en nous présentant un cœur arraché), mais là où certains y verraient une prodigalité de l'émotivité, celle-ci peut s'avérer pour le moins rébarbative durant les quatorze chansons qui composent cet album. "Poke" et "Fast Blood" en sont le parfait exemple. Néanmoins, hormis ce pathos vocal souvent incongru, les Frightened Rabbit nous livrent un album plutôt bien ficelé, grâce notamment au talent Peter Kalis, le producteur de The National. De plus, la voix se trouve souvent dominée par les instruments et le défaut que nous évoquions auparavant ne devient alors qu'un simple détail.

Et cet album empli de mélodies tantôt folk tantôt pop/rock nous offre de véritables perles musicales. "The Modern Leper", la première chanson de l'album en donne la preuve puisque sur celle-ci la voix de Scott Hutchison se trouve mêlée aux différentes guitares et à la batterie en un bel équilibre harmonique. "Keep Yourself Warm" est aussi un joyau musical, les guitares équilibrant la voix et les paroles rythmant véritablement cette chanson - "It takes more than fucking someone to yourself warm" en deviendrait presque la devise de l'album. Frightened Rabbit est un groupe qui, si l'on désire les comparer, se trouve à l'entrecroisement de Clap Your Hands Say Yeah et Coldplay. "Bright Pink Bookmark", "Extrasupervery" et "Who'd You Kill Now?", les trois plus courtes chansons de l'album, inscrivent les Frightened Rabbit dans un registre totalement folk, en contraste avec leurs chansons pop/rock. Les lapins n'ont pas à avoir peur, leur deuxième album s'avère être une jolie (re)découverte.

Florine Quesnel

A lire également, sur Frightened Rabbit :
la chronique de "Sing the Greys" (2008)

Modern Leper
I Feel Better
Good Arms vs Bad Arms
Fast Blood
Old Old Fashioned
Twist
Bright Pink Bookmark
Head Rolls Off
My Backwards Walk
Keep Yourself Warm
Extrasupervery
Poke
Floating in the Forth
Who'd You Kill Now?

 

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews